à la Une

Vivre au rythme de la nature

fond_ecran_wallpaper_nature_0523

Les questions de l’environnement et les problèmes écologiques retiennent de plus en plus l’attention du monde, surtout à notre époque après que l’homme a vu se développer son savoir faire aux dépens de la sagesse et de la raison et après que les problèmes de l’environnement sont devenus une réalité incontournable qui menace la vie actuelle et future de l’homme.

L’observation scientifique fait apparaître l’existence d’harmonie, et de correspondances parfaites sur la terre et les éléments qui la composent. Ainsi, le soleil et la lune s’en éloignent à une distance déterminée, comme le sont leur surface, leur rotation autour d’un axe et bien d’autres caractéristiques encore. Tout cela est déterminé selon une mesure précise de sorte que l’existence sur terre devienne possible. Rien n’y est gratuit ou fortuit, tout y est conçu selon une mesure exacte.

« Il a créé toute chose et lui a évalué sa mesure » (Coran : La Salvation v 20)

Enfin, il y a un équilibre en toute chose entre toutes les créatures, entre leur vie et leur mort pour que justement une espèce ne domine jamais l’autre.

Les découvertes scientifiques ont montré que l’atmosphère se compose de couches superposées qui se caractérisent chacune par des particularités et une fonction déterminée permettant la vie et la préservation des espèces qui vivent sur la terre. Nous devons donc, dans les rapports que nous entretenons avec ce milieu nous convaincre que celui-ci dispose d’un patrimoine naturel déterminé. En effet, tout changement structurel dans les éléments de notre système n’est pas sans perturber leurs fonctions essentielles et leurs relations interdépendantes.

Les travaux de recherche menés par les scientifiques du monde entier semblent de plus en plus converger vers le fait que nous vivons une période de changements climatiques brutaux directement liés à l’empreinte de l’Homme sur l’Environnement. Il n’est pas ici question de soutenir ou de contredire cette hypothèse. Laissons les scientifiques faire leurs recherches.

« La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains; … » (Coran : Sourate 30 – verset 41)

La terre est léguée aux différentes générations qui se succèdent depuis des millénaires, elle constitue dès lors un patrimoine qui doit perdurer à travers les siècles sans en altérer les ressources naturelles.

Etre au contact de la nature permet à l’homme de se ressourcer. Vivre au rythme de la nature donne le temps à l’homme de se retrouver, d’être en contact avec lui-même. Observer la flore et la faune fait entrevoir à l’homme l’harmonie et la beauté de la création. L’homme est donc lié à la nature… cette nature qui mérite le respect et l’amour.  A un moment ou l’autre de sa vie, chaque personne se pose la question existentielle comme, pourquoi sommes-nous sur terre ?

« Il y aura pour vous, sur terre, un séjour et des moyens de subsistance pour un temps. » (Coran : S7 v24)

Si aujourd’hui sur Terre, Tout en est à un stade relativement critique, c’est malheureusement parce que chaque individu comme vous et moi, depuis des centaines d’années, n’aspire avant tout qu’à son bonheur personnel, son bien être individuel, son confort familial et sa sécurité… Assouvir nos désirs, nos envies, faire ce que nous aimons, avant d’aimer ce qui est à faire…

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

 

à la Une

Le Soleil va-t-il s’éteindre un jour ?

soleil

Pendant longtemps, les philosophes et les savants européens ont cru que la terre était immobile au centre de l‘univers et que chaque autre corps y compris le soleil se déplaçait autour d‘elle. Dans l‘ouest, ce concept géocentrique de l‘univers était prédominant au temps de Ptolémée au deuxième siècle avant Jésus Christ.

 En 1512, Nicholas Copernicus présenta sa théorie héliocentrique du mouvement planétaire, qui a affirmé que le soleil est immobile au centre du système solaire avec les planètes tournant autour de lui.

En 1609, le savant Allemand Yohannus Keppler a édité « l‘Astronomia Nova » où il concluait que non seulement les planètes se déplacent dans des orbites elliptiques autour du soleil, mais aussi, elles tournent sur leurs axes en vitesses irrégulières.

Nous lisons dans le Saint Coran : «C‘est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun (des corps célestes) voguant dans une orbite en son propre mouvement.» (Coran/ 21:33)

Le mot arabe utilisé dans le verset ci-dessus est « Yasbahoon ». Ce qui insinue, l’idée du mouvement qui vient de n’importe quel corps mobile.

 « Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite » (Coran : Yassin – 40)

Ce verset explique apparemment que le soleil a une orbite et que la lune a une orbite et que l’orbite du soleil ne rencontre pas celle de la lune et que le soleil n’entrera pas en collision avec la lune…

Ce même verset mentionne un fait essentiel découvert par l’astronomie moderne, c’est-à-dire l‘existence d’orbites indépendantes du soleil et de la lune, et leur voyage dans l‘espace par leurs propres mouvements. On ne peut cacher notre stupéfaction devant la précision et l’exactitude scientifique de certains versets Coraniques…

La lumière du soleil est due à un processus chimique sur sa surface qui avait eu lieu sans interruption pendant les derniers cinq milliards d’années. Il est fort probable que le soleil s’éteigne un jour. Achevant ainsi sa course, il entraînera l‘extinction de toute vie sur terre. Le Coran indique en ce qui Concerne l’impermanence de l‘existence du soleil:

«Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné, telle est la détermination du Tout Puissant, de l‘Omniscient.» (Coran 36:38)

Ainsi Le Coran indique que le soleil va vers un endroit déterminé, et fera cela jusqu‘à une période pré déterminée – ce qui signifie qu‘il s‘éteindra un jour. (Allah Aalam )

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1. Par Dr Zakir Naik – http://www.dialogueislam-chretien.com/t2161-le-coran-et-la-science-moderne-sont-ils-compatibles
  2. http://an-nassiha.com/index.php/le-noble-coran/exegese/268-et-le-soleil-court-vers-un-gite-qui-lui-est-assigne-ya-sin-38.html
à la Une

Le Coccyx cette os Mystérieux.

Clark Little's Tube Waves Photographs

Le coccyx est le dernier os (l’os résiduel) dans la colonne vertébrale. Il a été mentionné dans les paroles du prophète (hadith) comme étant l’origine de l’Homme et la graine par laquelle il sera recréé par Allah le jour de la Résurrection. En plus, cette partie ne s’abîme jamais et ne se perd pas dans la terre.

Les scientifiques ont découvert que la formation des cellules et l’organisation de l’embryon commencent par le cordon primaire et le nœud primaire. Avant l’évolution de ces parts il n’y a aucune différenciation des cellules. Hans Spemann, un savant allemand, était un des fameux scientifiques qui ont prouvé cela. Avec ses expériences sur le cordon et le nœud primaire il a trouvé que ces derniers sont ceux qui organisent la formation de l‘embryon et il les a nommés « Organisateur Primaire ».

Cet organisateur primaire“ force les cellules à se multiplier et les tissus à se différencier pour former la forme primaire du système nerveux. De cette partie, de laquelle l’homme se forme comme embryon, il sera aussi recréé dans l’au-delà

« Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez ». (Coran : S. 2 – V.28)

Le docteur Othman Jilani a effectué, avec la contribution de Cheikh Abdel Majid Ezzedani une expérience sur le coccyx. (Yemen – 2003) Ils ont pris une des deux vertèbres des 5 os du coccyx et les ont brûlés en utilisant un pistolet à gaz sur des pierres pendant dix minutes jusqu’à ce qu’ils deviennent rouges puis noirs. Ainsi, ils les ont mis dans des boîtes stérilisées et ils les ont donnés à un laboratoire à Sanaa (Laboratoire El Awlaki). Le docteur Saleh al Olaki, professeur de histologie et pathologie à l’université de Sanaa, a fait un diagnostic des pièces et a trouvé que les cellules des tissus de l‘os du coccyx sont inchangeables et encore vivantes.

L‘organisateur primaire“ moulu et bouilli qui a été implanté de nouveau, n‘a pas eu d‘influence sur l‘expérience correspondante. Chaque fois une deuxième forme d‘embryon s´est formée malgré tout. Même après la brûlure les cellules des tissus de l‘os du coccyx ne sont pas influencées et sont encore vivantes. Cela est une nouvelle preuve pour la vérité des Hadiths du prophète, paix et bénédiction d‘Allah sur lui, qui disent que le coccyx de l‘homme ne périra jamais complètement.

«Tout périra du Fils d’Adam, sauf le coccyx, duquel il fut créé et duquel il sera recomposé.» (Le prophète ‘SWS’ d’après Abu Hourayra)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. Résumé de la recherche effectuée par le docteur Othman Jilan dans le septième congrès des miracles scientifiques dans le Coran et la Sunna à Dubaï en 2004.
  2. Embryologie humaine 4ème édition, page 69.
  3. Embryologie humaine 4ème édition, page 196.
  4. http://quran-m.com/firas/france/index.php?option=com_content&view=article&id=161:le-coccyx&catid=41:dans-le-corps-humain&Itemid=93

 

 

à la Une

Les Portes du Ciel

fgh

« Un trou noir est une porte vers un autre Univers ! » Il ne se passe pas une semaine sans que le célèbre physicien britannique Stephen Hawking ne déclare sa passion des trous noirs. Après sa récente proposition de voyage interstellaire voici une nouvelle invitation pour atteindre d’autres mondes ! Lors d’une conférence à Harvard, lundi 18 avril, comme le rapporte Boston Globe, le chercheur a présenté les trous noirs – ces astres extrêmement denses qui attirent toute lumière et matière navigant à proximité de leur horizon – comme une sorte de passage secret. Le physicien se rallie ainsi à l’hypothèse actuellement très en vogue des « multivers », pour désigner les multiples autres univers possibles. (sciencesetavenir.fr)

Les propriétés les plus étonnantes sont celles qui concernent la distorsion du temps autour d’un trou noir ou le temps s’écoule plus lentement dans un champ gravitationnel fort. C’est dans le cas extrême d’un trou noir que ce genre d’effet est particulièrement spectaculaire.

Imaginez-vous en train d’observer au loin un ami suffisamment intrépide pour vouloir plonger dans un trou noir. Au fur et à mesure qu’il va s’approcher de celui-ci, vous verrez sa montre tourner de plus en plus lentement. Le déplacement de l’aiguille correspondant à une seconde prendra de plus en plus de temps, une minute, une heure, un jour, un mois… Au moment où il atteindra le rayon de Schwarzschild, ce mouvement prendra un temps infini. L’image de votre ami restera figée pour l’éternité… (Par/Olivier Esslinger-astronomes.com)

 « Stairway to heaven » une échelle vers le ciel. Dans cet article les chercheurs confirme la possibilité scientifique de s’élever au ciel avec une échelle que l’on assemblerait. Une sorte d’ascenseur semblable à celui utilisés dans nos immeubles. Mais celui-ci transporterait les voyageurs de la terre vers les stations spatiales. Les chercheurs disent que cela ouvrirait la porte d’une nouvelle ère dans l’histoire du monde où on pourra diner ou aller au cinéma dans des stations spatiales.

David SMITHERMAN, ingénieur au centre Georges MARCHALL pour les recherches qui dépend de l’agence spatiale américaine NAZA estime que scientifiquement chercher à améliorer ce système est justifié scientifiquement. Même s’il ya des obstacles qu’il faudra franchir. L’idée repose sur les hypothèses simples, la première étant que l’on peut fixer les stations spatiales à un point précis, et on pourraient ensuite fixer des attaches entre elles et la terre. Ces attaches resteront à leur place si l’on se base, sur les lois physiques. Sur ce, les scientifiques ont besoin de développer une matière très légère et plus solide de 25 fois que les matières connues actuellement sur terre. (edition.cnn.com)

Microsoft est l’un des sponsors d’une conférence annuelle sur les ascenseurs spatiaux, et des équipes au Japon et en Russie sont parmi celles qui travaillent à transformer la théorie en réalité, même si elles reconnaissent qu’elles ont un long chemin à parcourir.

Même les partisans les plus avides de la recherche reconnaissent qu’il y a de grands obstacles qui doivent être surmontés. Le premier, selon les scientifiques, est qu’il n’existe actuellement pas de matériel viable assez fort pour que les câbles qui supportent une lourde charge de passagers ou de fret soient en orbite. Selon la recherche de la NASA, le câble de l’ascenseur spatial devrait avoir environ 22 000 milles de long. C’est à quelle distance un satellite doit être pour maintenir l’orbite au-dessus d’un point fixe sur l’équateur terrestre.

« Toute idée révolutionnaire semble évoquer trois étapes de réaction », a déclaré Clarke. « Ils peuvent être résumés par les phrases: un, c’est complètement impossible. Deux, c’est possible, mais ça ne vaut pas la peine. Trois, j’ai dit que c’était une bonne idée tout au long ».

Il est à signaler que la NAZA a proposé 2 millions de dollars à quiconque présentera un projet d’ascenseur spatial. Cela signifie que le sujet est pris au sérieux et il y a effectivement des scientifiques qui étudient ce projet qui a été cité dans le Coran depuis plus de 14 siècles.

Le Coran a exposé un grand nombre d’indications sur l’univers que personne n’imaginait au moment où elles se sont produites. Parmi elles l’ascension vers le ciel, Dieu le très Haut dit:

« Et même si Nous ouvrions pour eux une porte du ciel, et qu’ils pussent y monter, ils diraient : « Vraiment nos yeux sont voilés. Mais plutôt, nous sommes des gens ensorcelés ». » (Coran : S. 15 V.14-15).

Ce noble verset indique la capacité des humains de monter dans le ciel jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’endroit où la vision se voile et qu’ils ne puissent plus rien voir. Effectivement l’Homme est sorti en dehors de la couverture de l’atmosphère, il a vu l’obscurité complète qui entoure la terre et il s’est rendu compte que la clarté du jour n’est qu’une couche très fine.

Il reste a dire aussi que selon le Coran  il y a de l’information qui passe entre les deux monde, et il y a aussi des Anges qui font peut être ce même voyage, aussi il existe des Anges qui gardent l’espace ou plus tôt les vortex spatial pour que les Djinns ne les utilise pas, les Djinns ont surement du savoir qui dépassent celui des humains par plusieurs million d’années, mes tous ça est une autre histoire…

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. https://www.sciencesetavenir.fr/espace/astrophysique/stephen-hawking-un-trou-noir-est-une-porte-vers-un-autre-univers_101709
  2. http://edition.cnn.com/2009/TECH/space/11/05/space.elevator/index.html?_s=PM:TECH
  3. http://www.kaheel7.com/fr/index.php/espace-et-astronomie/106-monter-au-ciel-a-travers-une-l-echelle-spatiale-r–un-miracle-coranique-a-venir

 

à la Une

Le Coran parle-t-il des Trous Noirs dans l’Univers ?

trou noir

Le terme « trou noir » a été inventé par le physicien américain John Wheeler en 1967, pour décrire une concentration de masse-énergie si compacte que même les photons ne peuvent se soustraire à sa force gravitationnelle. Un trou noir est, d’abord et avant tout, caractérisé par l’existence d’un horizon : c’est la surface sphérique dont même la lumière ne peut sortir, et en deçà de laquelle même cette dernière est inexorablement entraînée vers une singularité centrale.

Un trou noir est donc un corps céleste qui absorbe tout et n’émet rien. Ce phénomène est un vrai casse-tête pour les scientifiques spécialisés dans ce domaine. Tout le monde reconnaît son existence, mais personne ne connait sa structure ni son mode de fonctionnement.

Tout ce que la physique moderne nous apprend sur ce phénomène est qu’il se forme lors de l’explosion des étoiles en fin de vie. Sa masse, son volume, sa température, et toutes les mesures qui peuvent le décrire restent un mystère.

Le Coran utilise trois termes pour décrire ce phénomène cosmique : « gravitent – courent – et disparaissent ». D’abord, l’observation d’un trou noir permet de dire qu’il fait tout disparaître et le rend invisible. Ensuite, sa vitesse d’exécution est supérieure à celle de la lumière. La description coranique de cet objet céleste est de ce fait d’une précision exceptionnelle.

Nous lisons dans le Saint-Coran : « Non ! Je jure par les planètes qui gravitent, qui courent et disparaissent… » (Coran : S. 81 – 15)

Ces phénomènes sont mentionnés dans le Noble Coran depuis sa révélation au Prophète Mohammed, (SWS) et ce, depuis plus de quatorze siècles. En effet, plusieurs versets mentionnent les étoiles et les corps célestes.

Les recherches menées par Jocelyn Bell Burnell, à l’Université de Cambridge en 1967 ont permis l’identification d’un signal radio régulier. Jusque-là, on ne savait pas qu’un corps céleste pouvait générer une pulsation régulière ou un battement similaire à celui du cœur.

Les étoiles à neutrons se forment lorsque le noyau des étoiles géantes s’effondre sous leur propre poids. La matière hautement comprimée et dense ayant l’aspect d’une sphère à rotation rapide, piège et comprime la quasi totalité de la masse de l’étoile ainsi que son champ magnétique. Il a été démontré que le champ magnétique puissant généré par ces étoiles à neutrons à rotation rapide, émet des ondes radios puissantes détectables depuis la Terre.

Nous lisons dans le Saint-Coran : « Par le ciel et par At-Tariq ! Et qui te dira ce qu’est At-Tariq ? C’est l’astre qui perce (les ténèbres). » (Coran, 86 : 1-3)

Le mot At-Tariq « frapper suffisamment fort », désigne une étoile qui perce la nuit, poursuivant son chemin…  Ce phénomène prodigieux, présente une similitude avec les pulsars décrits au 20ème siècle, et nous révèle un autre miracle scientifique du Coran.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. https://www.astronomes.com/la-fin-des-etoiles-massives/trou-noir-espace-temps/
  2. http://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/univers-trou-noir-62/
  3. http://www.islammag.fr/le-verset-de-la-semaine/item/454-le-coran-et-les-trous-noirs
  4. https://www.sciencesetavenir.fr/espace/univers/video-grace-au-telescope-kepler-regardez-l-explosion-de-cette-etoile_34711

 

à la Une

La Particularité des Empreintes Digitales.

empreinte-1-620x413

Au moment où le Coran fut révélé, aucun travail scientifique n’avait relevé une quelconque spécificité liée aux phalanges. Qu’est-ce qui caractérise donc cette partie du corps au point de la présenter comme une démonstration de la puissance d’Allah aux dé-négateurs de la vie après la mort ?

La phalange est une partie osseuse du doigt recouverte par la peau. Le pouce en possède deux, tandis que les autres doigts en ont trois. La peau qui recouvre le doigt comporte des formes géométriques appelées par les scientifiques : empreintes digitales. Celles-ci servent à identifier avec précision les personnes auxquelles elles appartiennent.

En effet, il n’existe aucune personne dont les empreintes sont identiques à une autre. C’est pourquoi Allah jure dans ce verset que le Jour dernier Il reconstituera chaque individu avec tous les détails qui le caractérise. Ce détail intervient comme réponse aux polythéistes qui pensaient que les corps, une fois poussière, ne seront guère ressuscités.

Nous lisons dans le Coran :

« L’homme Nous croit-il incapable de rassembler ses os ? Oh que si ! Nous avons le pouvoir de rajuster même ses phalanges » (La Résurrection, 3-4).

Jadis, les commentateurs du Coran ont relevé quelques spécificités liées aux phalanges, comme la présence des ongles, ou la capacité à identifier par le toucher des objets. Néanmoins, il fallait attendre le 19e siècle pour découvrir la particularité des empreintes digitales. Le scientifique le plus célèbre ayant mis en place une méthode d’identification des personnes via ce dispositif est Francis Galton (1822-1911), cousin d’un certain Charles Darwin. Il découvrit que l’empreinte garde toujours la même forme géométrique, elle ne se modifie pas avec l’âge. Ces empreintes apparaissent sur les phalanges du fœtus lorsqu’il a entre 100 et 120 jours.

La « découpe » des mains et des pieds s’effectue dès la 5e et 6e semaine de grossesse. Des coussinets apparaissent sur les paumes des mains et les extrémités des doigts. Ensuite, les lignes papillaires se forment dans le derme vers la 10e semaine, sous forme d’une prolifération de cellules. Arrivée à la 16e semaine environ, la phase de développement du derme est terminée et le dessin digital est complètement visible  à la surface de la peau. Les membres continuent à se développer tandis que les coussinets, présents sur les paumes et les extrémités des doigts, régressent. (www.sirtin.fr – 22/11/2013)

De manière générale, chaque individu présente dès sa naissance des sillons sur ses pulpes digitales formant une empreinte unique. Bien qu’il s’agisse d’un fait commun, il existe toutefois une poignée de sujets atteints d’un défaut génétique rare caractérisé par l’absence de rainures et de crêtes sur leurs doigts et leurs paumes des mains et des pieds. La maladie, appelée adermatoglyphie, ne touche actuellement que quatre familles réparties dans le monde entier. Heureusement, ce défaut n’affecte en aucun cas le développement ou la santé de l’individu mais celui-ci peut s’avérer lourd de conséquences à l’heure où l’utilisation d’empreintes digitales est une condition nécessaire à la délivrance de documents d’identité.

Les données concernant leur rôle biologique sont plus floues. Certains y voient comme une conséquence d’un phénomène physique. Pour d’autres, les crêtes papillaires joueraient un rôle d’adhérence. Autrement dit, elles faciliteraient la préhension des objets grâce à une surface plus grande de la peau au niveau du bout des doigts via les sillons. Une troisième hypothèse semble sortir du lot et avoir bénéficié d’études plus approfondies. Lorsque nous passons nos doigts sur un objet, nos crêtes papillaires créent des vibrations qui envoient un signal à des cellules nerveuses spécifiques…Ces dernières nous permettent de ressentir la différence de pression quand, par exemple, un objet nous glisse des mains.

Pour la première fois, des chercheurs ont mis au point une technique capable de déterminer quand une trace digitale a été déposée. Des chercheurs du National Institute of Standards & Technology (NIST) aux Etats-Unis ont peut-être la solution à ce casse-tête. Leur technique permet en effet de savoir depuis combien de temps une empreinte se trouve sur une surface. Une première qui pourrait bien donner un gros coup de pouce à la police scientifique.

Chaque trace digitale est unique, reconnaissable à ses crêtes qui forment un motif différent pour chaque individu. Ces dernières concentrent la majeure partie des milliers de composés chimiques présents dans une empreinte (acides aminés, ions, minéraux, graisses…). En les analysants, les scientifiques espèrent découvrir de nombreuses informations sur leur propriétaire comme son âge, son sexe où les substances avec lesquelles il a pu être en contact.

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

Marcher Pieds Nus !

pieds nus

L’anecdote fait partie des livres d’histoire du sport. En 1960, l’athlète éthiopien Abebe Bikila est devenu champion olympique du marathon à Rome en courant… pieds nus. Il avait eu beau tenter de trouver des chaussures avant l’épreuve, il ne les supportait pas, et surtout, elles nuisaient à ses performances.

En 1950, l’équipe nationale indienne est qualifiée pour la Coupe du monde organisée au Brésil. Elle doit affronter au premier tour l’Italie, tenante du titre, la Suède et le Paraguay. Mais elle ne disputera finalement aucun match. En cause, la fâcheuse habitude qu’ont les joueurs indiens d’évoluer pieds nus sur le terrain. Or, pour la FIFA, les règles sont claires : «Le port des chaussures est obligatoire pour tous les joueurs ».

La chaussure ne fait toutefois pas le footballeur. Les fans de ballon rond se rappellent de la performance de Leonidas da Silva, l’un des plus grands joueurs brésiliens de l’histoire. Surnommé le « Diamant Noir », celui qui popularisa la figure du ciseau retourné a également marqué l’histoire en marquant un but pieds nus lors de la Coupe du monde de 1938.

______________

Les études réalisées à ce sujet ont montré que lorsque l’on met les pieds en contact direct avec la terre, ils profitent immédiatement d’une multitude de bienfaits pour la santé, tant pour le corps que pour l’esprit. Comme on le sait tous, il y a de nombreuses terminaisons nerveuses dans nos pieds. Dès lors que ces derniers entrent en contact avec la terre, nous aidons notre corps à éliminer les éléments nuisibles tels que le stress ou bien l’anxiété.

Il existe une thérapie appelée la réflexologie. Cette dernière consiste à libérer des énergies accumulées qui ne fluent pas naturellement. Si tel est le cas, de nombreux types de pathologies peuvent alors apparaître, notamment à cause d’un système nerveux bien trop troublé….

Des tests de kinésiologie nous révèlent qu’une personne présentant un déséquilibre énergétique organique quelconque, s’équilibre immédiatement dès qu’elle se tient debout, pieds nus, sur la terre naturelle. Le passage d’un courant électrique, aussi faible soit-il, rééquilibre les énergies du corps en terme de médecine chinoise, et lui rend ses possibilités d’auto- guérison. Ceci n’est qu’un des avantages de la marche pieds nus.

En se tenant debout pieds nus, on peut mesurer entre les jambes d’une personne, une circulation d’un courant de plus de 250 micros ampères au départ qui tendra à baisser pour se stabiliser vers 70 micros ampères. Certes, l’existence de ce courant est une évidence, vu la présence de l’eau et des sels minéraux dans la terre, mais encore fallait-il savoir qu’il est indispensable au maintien de la santé chez l’homme. (L’effet HADDAD)

Tout cela a fini par nous faire comprendre que ce comportement oublié par notre civilisation est tout simplement la marche pieds nus sur le sol naturel. Ce comportement n’est plus d’actualité car marcher pieds nus n’est possible que sur les plages…

Allah dit : « Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu es dans la vallée sacrée Tuwâ». (Coran : Taha – 20-12)

Le Coran avait fait signe à la marche pieds nus dans l’histoire de Moise. Moise a reçu le commandement divin d’enlever ses sandales par respect pour Dieu et pour faire sa prière rituelle. Les musulmans font cinq prières par jour ce qui constitue pour eux une distance quotidienne suffisante de marche pieds nus à la mosquée.

Aller pieds nus satisfait notre désir de sentir la terre et de jouir de notre liberté. Marcher au naturel corrige les erreurs de notre posture et de notre façon de nous mouvoir, qui se sont développées sous les contraintes de la civilisation. Il s’en suit que le mal de dos, dont des millions de gens souffrent, s’améliore par la pratique de marche pieds nus. De plus, l’accès de l’air à la peau, l’aspérité du sol et la fraîcheur de l’eau nous rendent résistants aux refroidissements, aux mycoses et aux varices.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. https://fr.scribd.com/doc/2175275/Le-Declin-du-Cancer-par-M-Haddad
  2. https://echelledejacob.blogspot.com/2012/07/les-bienfaits-de-la-marche-pieds-nus.html?m=0
  3. http://www.islamcoranique.org/sal-t-coranique
  4. https://amelioretasante.com/les-bienfaits-de-marcher-pieds-nus/
  5. https://reporterre.net/La-marche-pieds-nus-devient-courante-en-Allemagne
  6. https://www.lesechos.fr/30/06/2014/lesechos.fr/0203601325209_les-insolites-du-mondial—1950—les-pieds-nus-interdits-a-rio.htm
à la Une

Le Voyage de l’Âme

ame-eternelle (1)

Le peuple n’a jamais cessé de croire que les rêves ont une signification. Les documents écrits les plus anciens, gravés dans la pierre à la gloire des rois de Babylone, les monuments de la mythologie et de l’histoire hindoues, chinoises, aztèques, grecques… tout comme les simples gens de nos jours, attestent que les rêves ont un sens et que les rêves peuvent être interprétés.

Aujourd’hui, il est très difficile de résumer en quelques mots les nombreuses acquisitions de la science… Différents domaines du savoir traitent du rêve. Les neurophysiologistes, dans leurs laboratoires du sommeil, s’intéressent à la genèse du rêve, à sa fabrication par le cerveau et au sens qu’il peut avoir dans l’économie de l’organisme. Les psychanalystes, eux, abordent le rêve « du dedans », en essayant de comprendre le sens qu’il peut avoir pour le rêveur, à partir des souvenirs qu’il en garde.

Ni le neurophysiologiste ni le psychanalyste n’ont accès directement au processus du rêve en tant que tel: le psychanalyste en entend le récit, le physiologiste en mesure les traces dans l’organisme… La science à découvert beaucoup de choses sur le comment nous rêvons. Mais elle n’a pas encore compris le pourquoi nous rêvons.

Est-il réellement possible de rêver du futur ?

Le Dr. Stanley Krippner travaille sur la parapsychologie, les rêves prémonitoires et le chamanisme depuis plus de 40 ans. Il pense que nous sommes tout à fait capables d’avoir des rêves prémonitoires et ses recherches vont dans ce sens.

Ce qui nous amène à l’une des théories existantes concernant les rêves prémonitoires. Il se peut que notre cerveau, lorsqu’il est en quelque sorte débridé pendant le sommeil paradoxal, soit capable d’identifier et de traiter des « signaux » dont nous n’avons pas conscience, et que ces signaux nous permettent de mieux comprendre et percevoir l’avenir. Quant à savoir d’où viennent ces signaux, la réponse est peut-être à chercher du côté de l’intrication quantique, à savoir l’idée que deux particules distinctes ou deux moments dans le temps peuvent interagir comme s’ils étaient connectés l’un à l’autre, en dépit du fait qu’ils sont séparés dans l’espace.

L’Imam Ibn Al-Qayim Al-Jawziyya nous parle d’un voyage de l’âme, dans l’au-delà (Dieu seul sait). Voyons cela de plus près ! Dans le sommeil, l’âme humaine sort par les narines et voyage jusqu’à ce qu’elle soit en présence du Seigneur du Trône. Si le dormeur est dans un état de pureté, son âme se prosterne devant son Créateur. Puis, l’âme peut rencontrer le monde des rêves, ou rencontrer les âmes des gens qui sont morts, mais ce qu’il rencontre réellement est une page du savoir d’Allah concernant l’invisible et contenant le bien ou le mal qu’Il a décrété pour cet être humain en particulier.

Dans l’état de sommeil, l’âme ne quitte pas complètement le corps contrairement à ce qui se passe dans le cas de la mort, mais reste rattachée au corps, tout en se déplaçant librement à travers les cieux. Nous pouvons comparer celà à un rayon ou à un fil dont l’extrémité demeure dans le corps. Le rayon de cette âme s’allonge jusqu’aux cieux et puis retourne dans le corps lorsque le dormeur s’éveille.

Si le dormeur est sincère, généreux et pur, et est quelqu’un qui ne s’adonne pas aux futilités quand il est éveillé, alors quand son âme réintègre son corps, elle transmet à son cœur la vérité de ce qu’Allah, le Grand et le Majestueux, lui a laissé voir. Lorsque cela arrive, cela est appelé un « rêve véridique ».

Allah dit : « Allah reçoit les âmes au moment de leur mort ainsi que celles qui ne meurent pas au cours de leur sommeil. Il retient celles à qui Il a décrété la mort, tandis qu’Il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé. Il y a certainement là des preuves pour des gens qui réfléchissent ». (Coran : S 39 v 42)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/sommeil-rever-monde-fascinant-reves-1281/page/6/
  2. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/sommeil/des-chercheurs-decodent-le-contenu-des-reves_112219
  3. http://users.skynet.be/reves/science.htm
  4. http://psycha.ru/fr/ferenczi/1909/inter_reve.html
  5. https://motherboard.vice.com/fr/article/la-science-des-reves-premonitoires
à la Une

La Mort : Un défi de la Vie

gggg

Pour tout être vivant, la mort est une réalité inéluctable: sa vie s’achèvera tôt ou tard par une mort définitive. Cet aspect de l’existence est un des défis les plus difficiles que la vie nous propose. Il peut sembler totalement désespérant et absurde à celui qui refuse d’y faire face et de l’assumer complètement. Mais pour celui qui parvient à accepter vraiment cette réalité, c’est toute la valeur de la vie, du présent, des relations interpersonnelles et du développement personnel qui se trouve changée.

De toutes les religions, c’est l’islam qui fournit le plus de détails sur ce qui arrive après la mort et de ce qui se trouve au-delà.  L’islam considère la mort comme un seuil naturel à franchir pour se rendre vers la prochaine étape d’existence.

La doctrine islamique soutient qu’après la mort du corps humain, l’existence humaine se poursuit sous forme de résurrection spirituelle et physique.  Il existe une relation directe entre la conduite sur terre et la vie au-delà de la mort.  L’au-delà se compose de récompenses et de punitions en corrélation avec la conduite sur terre.  Un jour viendra où Dieu ressuscitera et rassemblera toute Sa création, du premier au dernier, et les jugera chacun en toute justice.  Les gens se rendront ensuite vers leur destination finale, l’Enfer ou le Paradis.

L’islam a accordé au suicide une grande importance, il a même proposé des remèdes pour arriver au bout de ce fléau. Il nous a ordonné de protéger nos vies et de ne pas se donner la mort.

Dieu à dit : « … Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour Allah ». (Coran : An-Nisa’ – V. 29, 30)

Le Dr Maria Oquendo de l’université de Columbia à New York a voulu savoir si la religion éloignait significativement le risque de se donner la mort. (L.J.S.) Apparemment oui. Avec son équipe, la chercheuse américaine a suivi 371 personnes qui souffrent de dépression et qui sont en hôpital psychiatrique à cause de cette maladie. Chacun a dû donner son avis sur la religion, s’il y croit et s’il pense, entre autres, que le suicide est un acte interdit, à bannir.

Dans le groupe des gens suivis, plus d’une personne sur deux a déjà été confrontée au suicide. Parmi les croyants, 48% ont déjà fait une tentative de suicide, contre 66% dans le groupe des non-croyants.

Les chercheurs ont démontré que ceux qui ne croyaient en aucune religion (et qui avait donc un risque de tenter de se suicider plus important que les autres) étaient plus jeunes, moins souvent mariés, généralement sans enfant. Ces personnes athées ont également moins de lien avec leur entourage proche. Elles sont généralement plus impulsives et plus agressives. Ces différences pourraient expliquer pourquoi ces personnes sont plus tenter par le suicide : la solitude, l’exclusion etc.

 « Tout comme les autochtones du cercle Arctique et du reste du monde, les habitants du Groenland voyaient les terribles effets d’une modernisation rapide et d’interférences culturelles sans précédents. (…) Le taux de suicide y était, et est toujours, tellement élevé qu’il n’est pas exagéré de dire que chacun au Groenland a connu une personne qui s’est donné la mort. De nombreuses personnes… peinaient à exprimer le sentiment que l’on ressent lorsqu’on vit dans un endroit où le suicide est tellement courant, et la plupart d’entre elles se résolvaient, gênées, au même mot : normal. » (Rapporté par la NPR)

Le manque de ressources pour aider les habitants à gérer une profonde perte d’identité ajoute à la complexité du problème. Au Groenland, des petits villages ont été fermés et les autochtones obligés de déménager, abandonnant leur petite maison sur le littoral pour un appartement en ville.

Selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé, l’Asie du sud-est est la région la plus durement touchée. 804 000 personnes se suicident chaque année dans le monde, selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé basé sur l’année 2012, soit une personne toutes les 40 secondes. Le suicide fait davantage de victimes que la guerre ou les catastrophes naturelles et concerne le monde entier, avec toutefois de fortes disparités. Le pays le plus touché, le Guyana, avec un taux de 44,2 – Le moins touché : l’Arabie Saoudite, avec un taux de 0,4. (Le Monde.fr du 08/09/2014/Morgane Tual)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://french.mercola.com/sites/articles/archive/2016/05/26/taux-suicide.aspx
  2. http://www.islamreligion.com/fr/articles/38/la-croyance-en-la-vie-apres-la-mort/
  3. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/09/08/ou-se-suicide-t-on-le-plus-dans-le-monde_4482878_4355770.html
  4. http://www.redpsy.com/infopsy/mort.html

à la Une

Le Mariage serait bon pour la Santé

MARIAGE

Le mariage est un atout pour la société car l’engagement mutuel des époux constitue un cadre d’accueil et d’éducation des enfants, un lieu de solidarité familiale et sociale. Alors que l’on croyait le mariage voué à un inexorable déclin, voilà qu’il renoue avec le succès. La raison de ce phénomène est en fait très simple, il s’enracine dans un rêve, dans un idéal, et reste un signe d’espoir essentiel pour chacun comme pour tous.

Se marier, c’est d’abord se faire la promesse de construire une vie harmonieuse, une vie qui ait du sens. La majorité des femmes et hommes pensent que « se marier et avoir des enfants » représente la forme idéale d’existence.

Le mariage c’est bon pour la santé: telle est la conclusion d’une étude internationale qui a montré que la relation maritale contribuait à réduire les risques de dépression et d’anxiété, ont indiqué aujourd’hui des scientifiques néo-zélandais.  Cette enquête a porté sur un échantillon de 34.500 personnes dans quinze pays, a indiqué Kate Scott, psychologue à l’Université néo-zélandaise d’Otago.

« Ce que notre travail a montré est que la relation maritale apporte beaucoup de bienfaits à la santé mentale autant chez les hommes que chez les femmes, et que la douleur et les perturbations de la fin d’une union, rendent les gens plus vulnérables aux désordres mentaux », a-t-elle indiqué.  Etre séparé, divorcé ou veuf accentue les risques de problèmes mentaux telle que la dépression chez les hommes et les abus d’alcool et de médicaments chez les femmes. (lefigaro.fr – AFP 15/12/2009)

D’après les lois et les normes divines, nul ne peut accomplir, seul, aucun de ses devoirs. Allah a fait en sorte que toute chose ait besoin de son complémentaire. Dans le domaine de l’électricité, les pôles positif et négatif doivent être mis en relation pour produire un courant électrique, puis ensuite générer la lumière, la chaleur, le mouvement, etc. De la même manière, les électrons et les protons doivent être en contact à l’intérieur de l’atome. Quant aux plantes, les graines de pollen porteuses des gamètes mâles fertilisent le pistil de la fleur pour créer davantage de plantes, de fruits et de graines. Les animaux mâles et femelles doivent également être en contact pour se reproduire.

Le Coran souligne cette loi universelle dans le verset suivant :

« Et de toute chose Nous avons créé (deux éléments) de couple. Peut-être vous rappellerez-vous ? » (Coran : S. 51 V. 49)

L’homme et la femme trouvent, l’un dans l’autre, la sérénité, l’amour et la bonté qui illuminent leur vie et enrichissent leur âme. Allah met en évidence dans le verset suivant l’un des signes manifestes de notre univers :

« Et parmi Ses Signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’amour et de la miséricorde. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » (Coran : S. 30 v. 21)

 Le mariage complète la foi, épargne de la séduction, aide à préserver sa chasteté et offre un moyen de satisfaire son désir sexuel. Heureux, rien ne les égare sur le chemin vers leur but ultime : l’élévation de leurs âmes et l’accès à une spiritualité plus profonde.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude met en lumière les effets positifs du mariage sur notre santé. En juin 2013, des travaux (publiés dans la revue scientifique Journal of Clinical Oncology) avaient montré que les victimes de cancers avaient tendance à vivre plus longtemps lorsqu’elles étaient en couple que célibataires… Une bonne raison supplémentaire pour se laisser passer la bague au doigt !

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1. http://www.cdc.gov/nchs/pressroom/04facts/marriedadults.htm
  2. http://afc-france.org/societe/181-couple?start=75
  3. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/15/01011-20091215FILWWW00353-le-mariage-serait-bon-pour-la-sante.php
  4. https://www.topsante.com/medecine/troubles-cardiovasculaires/avc/a-mariage-heureux-coeur-en-bonne-sante-61001
  5. http://coranmiracles.unblog.fr/2009/06/23/le-mariage-serait-bon-pour-la-sante/
à la Une

Les Fruits du Paradis.

 

POME-FREN-min

Lorsque Marie-Josée Campagna a appris l’existence de son cancer, elle a choisi d’éviter la chimiothérapie pour la méthode Gerson, basée sur l’alimentation. Les résultats sont spectaculaires !

En 2010 elle apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein des plus mortel, le triple négatif grade 3 et répandu dans les ganglions. A 43 ans et maman de 4 enfants elle accepte la chirurgie, mais pas la chimiothérapie et elle opte pour une thérapie alternative, basée sur des jus de fruits et légumes. (bon-coin-sante.com)

En 18 mois de traitement elle ressent beaucoup de bienfaits et ne tombe pas malade, pas même pas un rhume ni une gastro. Elle contrôle son pH tous les mois et ses efforts finissent par être récompensés. En novembre 2012, elle refait des tests avec son chirurgien, résultat plus de trace de cancer ! (Mme. Campagna souhaite maintenant partager son expérience, sans remettre en cause les autres traitements)

Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont révélé qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. La présence d’antioxydants dans les fruits et les légumes pourrait jouer un rôle dans ces effets protecteurs.

Le Coran, en parlant de la nourriture des gens du paradis, cite toujours les fruits avant la viande pour faire référence à une règle diététique recommandée. Allah exalté soit il dit :

« Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous? Ils contiennent des fruits, des palmiers, et des grenadiers. » (Coran S. 55 V.67-68)

La grenade, on le sait, est un fruit riche en tanins, en flavonoïdes, en acide ellagique, en acides gras, en vitamines et en oligoéléments, ce qui en fait un fruit anti-âge par excellence. Or, des scientifiques américains viennent de découvrir que, absorbé quotidiennement, la grenade bloquerait le développement du cancer du sein.

Cette étude, publiée dans le Journal de l’association américaine pour la recherche contre le cancer, montre que les tanins de ce fruit bloquent la production d’œstrogènes qui, habituellement, servent de « carburant » pour les cellules cancéreuses. Toutefois, la consommation quotidienne de grenade sous forme de fruits ou de jus, n’est vraisemblablement pas suffisante pour avoir des effets réellement positifs contre le cancer. Les chercheurs vont donc se pencher sur les ingrédients de la grenade pour voir comment développer un médicament efficace dans la lutte contre le cancer du sein. (Par Catherine Cordonnier – 05/01/2010 – topsante.com)

La consommation de jus de grenade pourrait également diminuer la pression sanguine chez des sujets souffrant d’hypertension. Le jus de grenade pourrait même améliorer la fonction endothéliale (c’est-à-dire la santé ou l’élasticité des vaisseaux sanguins) chez les adolescents souffrant du syndrome métabolique. Cependant, une alimentation riche en antioxydants, obtenue par d’autres types de jus ou des fruits et légumes frais, pourrait avoir le même effet.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.fredericpatenaude.com/francais/fruits.html
  2. http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/actualites-sante/elle-guerit-son-cancer-avec-la-methode-gerson/
  3. http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/actualites-sante/elle-guerit-son-cancer-avec-la-methode-gerson/
  4. https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer/la-grenade-un-fruit-anti-cancer-22463
  5. http://www.islametmusulmans.com/fatwas/la-grenade-dans-le-coran.html
à la Une

La Thérapie par la Lumière de l’Aube

 

114080__field-flowers-petals-the-mountains-dal-horizon-sky-sunset-dawn-nature_p

La vérité est qu’à force de paresse, vous passez chaque jour à côté d’une chance formidable d’embellir votre quotidien, simplement en vous levant plus tôt. Le réveil aux aurores possède mille vertus.

La température couleur, généralement chaude à l’aube ou au crépuscule, produit une teinte dorée très caractéristique. Le matin l’air est plus pur, plus limpide. La couleur est donc plus froide et les ombres sont plus bleutées. En soirée, la lumière est plus chaude ; un grand nombre de particules en suspension dans l’air jouant le rôle de diffuseur.

Se lever dès l’aube permet notamment de s’organiser, d’avoir du calme, du temps pour soi et de prendre du recul. Mais surtout, être matinal, c’est avoir l’occasion de reprendre les activités qu’on a l’habitude de laisser de côté comme le sport, la lecture ou la méditation.

Depuis l’aube de la conscience, l’Homme a toujours été engagé dans la quête du sens de la vie. Bien souvent, le genre de vie que nous menons nous prédispose à nous entourer de fausses réalités masquant ainsi notre véritable état d’être au monde.

Les grands équilibres de notre organisme sont régulés par une horloge biologique interne. C’est le cas de l’alternance sommeil / éveil, qui est généralement calquée sur l’alternance de la lumière et de l’obscurité, c’est-à-dire du jour et de la nuit.

La mélatonine joue ici un rôle essentiel. Cette ‘’hormone du sommeil’’ est une molécule fabriquée au centre du cerveau, par l’épiphyse, sensible à la lumière qui est transmise au cerveau par la rétine de notre œil. Cette molécule régule nos rythmes quotidiens de veille et de sommeil.

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, c’est bien connu. Sans surprise, aucun grand patron n’y échappe: Anna Wintour, rédactrice en chef de Vogue US, se targue d’être au bureau tous les jours à 6 heures, Tim Cook, PDG d’Apple, trotte sur son tapis roulant dès 5 heures, et Robert Iger, PDG de Disney, fait de l’exercice dès 4 h 30. (lexpress.fr)

Même les artistes carburent au chant du coq. L’écrivain américain Toni Morrison, debout avant l’aube, regarde toujours « la lumière arriver » avant de travailler. Le Japonais Haruki Murakami, lui, se lève à 4 heures et écrit dès 5 ou 6 heures. Tous partent en croisade contre la grasse matinée. Pour ces lève-tôt, roupiller, c’est has been. Leur mot d’ordre? La productivité !

De nombreuses études scientifiques ont prouvées que le fait d’effectuer la prière de l’aube de façon régulière, préserve des crises cardiaques. Par ailleurs, se lever en plein sommeil pour aller prier active considérablement l’appareil sanguin et prévient l’épaississement des vaisseaux sanguins ainsi que les ruptures d’anévrisme.

 « Par l’aube ! » (Coran : S. 89 – 1)

Dieu, exalté soit-Il, jure par un moment privilégié du jour, l’aube, durant lequel les élus tendent la main vers Dieu, qui les a invités à implorer Son pardon et Sa miséricorde, tandis que la majorité est plongée dans un sommeil profond. La prière d’al-Fajr distingue le bon grain de l’ivraie, l’hypocrite du véritable croyant à l’âme apaisée par l’invocation de l’aube, qui lui permet d’entretenir une relation étroite, intime et permanente avec Dieu.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1. https://www.therasomnia.com/dossiers/tout-savoir-sur-la-melatonine-ou-hormone-du-sommeil
  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mélatonine
  3. https://emotions-numeriques.com/2016/06/03/lumiere-naturelle-laube-et-le-crepuscule/
  4. http://www.lexpress.fr/styles/forme/se-lever-tot-le-matin-la-clef-du-bonheur_1721307.html
à la Une

Le Jeûne, une médecine d’Avenir.

2106114-inline

Le jeûne est sans doute l’une des plus anciennes approches d’auto-guérison. Même dans la nature, les animaux cessent instinctivement de manger quand ils sont malades ou blessés. Selon ses tenants, le jeûne contribuerait au maintien d’une bonne santé, au même titre qu’une saine alimentation, l’exercice physique et l’équilibre émotif. Les gens qui entreprennent un jeûne, le font généralement pour donner au corps des conditions optimales d’auto-guérison.

Bien que la tradition reconnaisse les vertus du jeûne, les premiers fondements scientifiques ne remontent qu’à la fin du XIXe siècle. Le Dr Herbert M. Shelton (1895-1985), chiropraticien et naturopathe est reconnu comme le père de l’école hygiéniste, d’avoir élaboré un protocole basé sur un jeûne strict à l’eau, sans exercice physique.

Le célèbre médecin américain, docteur Carlo, dit au sujet de l’intérêt du jeûne du mois de Ramadân la chose suivante : « L’abstinence annuelle de nourriture pendant une certaine durée est un impératif sanitaire et une obligation médicale, que l’on soit riche ou pauvre. Car tant que les microbes trouvent dans le corps humain les aliments dont ils ont besoin, ils se développent et se multiplient. Grâce au jeûne, ils s’affaiblissent et meurent. »

Une étude d’observation publiée en 2005 a évalué la faisabilité et l’efficacité de l’intégration d’une thérapie par le jeûne auprès de 2 121 patients admis dans un département de médecine intégrée d’un hôpital en Allemagne. Les patients souffraient soit d’une maladie chronique interne soit d’un syndrome de douleur chronique. Tous les patients ont reçu des traitements de diverses approches corps-esprit, ainsi que des cours sur la nutrition et les habitudes de vie. Quarante-cinq pour cent d’entre eux ont participé au jeûne. À leur sortie de l’hôpital, les patients ayant jeûné ont rapporté une amélioration de leur symptôme principal significativement plus grande comparativement aux autres patients. Aucun effet secondaire sérieux ne fut rapporté. (www.passeportsante.net)

N’y a-t-il pas lieu de s’étonner, de ce parfait accord entre le Coran et la science moderne ?

 « […] Et il faut jeûner, c’est mieux pour vous car si seulement vous saviez. » (Coran : S. 2, verset 184)

Dans certains pays européens et dans certains États américains, il existe des cliniques et des hôpitaux qui soignent leurs malades et leurs clients, non pas avec des remèdes chimiques, ni avec des piqûres et injections intradermiques, intramusculaires ou intraveineuses. Ces hôpitaux modernes soignent leurs patients par deux techniques légères et peu coûteuses : le jeûne et le sport.

La théorie du jeûne curatif sur laquelle s’appuient les fondateurs de ces établissements de santé consiste à dire que de nombreuses maladies, nombre de rides et de traits du visage qui défigurent les belles physionomies faciales des femmes et des hommes, une grande partie de la graisse accumulée, des muscles flasques, des forces épuisées et des psychologies souffrantes, bref toutes ces maladies et toutes ces tares sont à mettre sur le compte d’une alimentation excessive, grasse et fastueuse. Cette théorie vient confirmer la célèbre maxime arabe : « L’estomac est le lieu de toutes les maladies, et la diète est le pilier de tous les remèdes ».

 « Le jeûne soulage les maladies du trop », insiste Françoise Wilhelmi de Toledo, médecin, qui dirige la clinique Buchinger, à Überlingen, en Allemagne. Plus ancienne clinique de jeûne thérapeutique d’Europe, elle fête cette année ses 60 ans d’existence. Les milliers de patients du monde entier venus perdre quelques kilos, ou souffrant d’allergies, de problèmes digestifs ou articulaires s’en portent si bien que la moitié d’entre eux reviennent chaque année. Dans son livre L’Art de jeûner, la spécialiste explique de façon très détaillée comment, au bout de deux semaines, le sang est épuré. La diminution du taux de sucre et d’insuline donne des résultats spectaculaires chez les diabétiques de type 2. L’absence de sel permet d’éliminer une grande quantité d’eau, la régénération cellulaire s’active, la flore intestinale se régénère et les phénomènes inflammatoires, comme les migraines, les maladies articulaires ou l’asthme sont apaisés. Même l’humeur est harmonisée, le jeûne augmentant les effets de la sérotonine. (Hélène Mathieu – psychologie)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=jeune_th
  2. http://www.3ilmchar3i.net/article-35304932.html
  3. http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Le-jeune-une-medecine-d-avenir
  4. http://www.islamophile.org/spip/Jeunez-vous-serez-en-bonne-sante.html
à la Une

L’univers Nous Parle …

408249-zvezdy-poverxnost-planeta-1920x1080-www.gdefon.ru-

Tous le monde sait maintenant l’importance des ondes hertziennes dans notre corps et l’importance des ondes gravitationnelles qui nous entourent. Toute une sorte d’énergie réglé à plus ou moins basse fréquence et que nous ne sommes pas à même de capter distinctement. Pourtant, l’univers nous parle à sa façon. Et nous sommes capables de définir cela grâce à la science.

Nous ne captons pas les ondes de notre téléphone portable mais pourtant nous savons qu’elles existent. Nous savons qu’elles existent car il y a assez de molécules d’air pour les transporter. Alors quand est-il de l’Univers ? Peut-on vraiment entendre le ciel nous parler ?

Les scientifiques ont découvert que l’univers au début de sa création il y a  des milliards d’années a émis des fréquences audio, dont la voix si calme indiquant qu’il s’agit d’un univers obéissant à son Créateur. Ce qui est certain, le Coran nous a informés que la terre et le ciel au début de leur création ont parlé dans les premières phases, c’est-à-dire la phase de la fumée :

« Il S’est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu’à la terre: «Venez tous deux, bon gré, mal gré». Tous deux dirent: «Nous venons obéissants». (Coran : Fussilat – 41,11)

Parce que la terre et le ciel (comprenant le soleil, la lune, les étoiles, les planètes, les galaxies, etc.) se sont formés à partir de cette même « fumée », nous en concluons que la terre et le ciel étaient, au départ, joints en une seule entité.  Ensuite, à partir de cette « fumée » homogène, ils ont pris forme et se sont séparés l’un de l’autre.  Dieu a dit, dans le Coran:

« Ceux qui ont mécru n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte?  Ensuite, Nous les avons séparés… »  (Coran, 21:30)

« J’ai pu constater par moi-même que les oscillations et les sons peuvent effectivement donner naissance à des figures et donc que les vibrations et les rythmes jouent peut-être un rôle essentiel dans le développement des formes qu’on rencontre dans la nature ». A. Lauterwasser (ARTE, Archimède du 18/01/2001)

« Lorsqu’une plaque sur laquelle on a déposé du sable ou un liquide est soumise à une vibration ou à un son, le sable ou le liquide s’arrangent en d’extraordinaires figures géométriques. Ces figures sont segmentées en cellules symétriques d’autant plus fines et complexes que la fréquence vibratoire est élevée. Des gouttes d’eau isolées pulsent et s’organisent en polyèdres. Par ce procédé, le son est transcrit en formes. La voix humaine produit de merveilleuses figures et l’on peut suivre les formes d’une musique. Beaucoup de ces figures acoustiques sont analogues à des formes que l’on trouve dans les végétaux et les animaux, et aussi dans les planètes et les crop-circles. Se pourrait-il que l’univers et la nature aient été créés par des sons, comme le rapportent les mythes de nombreuses traditions? » (Extraits de l’article de : Alain Boudet Dr en Sciences Physiques)

  1. Dans les textes celtes sacrés, on lit: Au commencement était l’Unique, la Lumière de la Lumière. Tout était une seule lumière, indicible, sereine et joyeuse, force de vie d’une blancheur infinie, d’une pureté totale, parcourue de grandes ondes blanches et dorées…
  2. L’évangile chrétien de St-Jean dit: Au Commencement était le Verbe. Le Verbe (Parole) était avec Dieu… (Le livre de la connaissance; Les clés d’Enoch, Clé 214 J.J. Hurtak).
  3. Chez les Hindous et les bouddhistes, la création est issue de l’énergie primordiale qui est à l’origine de tout. Le principe structurant du chaos d’origine est le son ou mantra Om (ou Aum). Les sons ont ensuite le rôle de création permanente… (André Riehl, enseignant en yoga traditionnel).

L’immensité de l’espace ne cesse de fasciner petits et grands depuis la nuit des temps. Histoire d’alimenter un peu plus le fantasme qui règne autour de cet Univers plongé dans le noir. La NASA a récemment enregistré les sons qui rythment le quotidien de la vie spatiale. On vous fait découvrir ce ballet sonore aussi fascinant qu’angoissant !

Un passage coranique prédit, qu’à la fin des temps, un phénomène apparemment contraire à celui de la Création aura lieu; en d’autres mots, l’univers sera compressé et anéanti, avant d’être crée à nouveau:

Allah dit : « Le jour où Nous plierons le ciel comme on plie le rouleau des livres. Tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons; c’est une promesse qui Nous incombe et Nous l’accomplirons ! » (Coran : S. 21 V. 104)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://dailygeekshow.com/sons-espace-enregistrement-nasa/
  2. http://alpharelax.fr/2014/08/12/lunivers-nous-parle/
  3. Alain Boudet – Dr en Sciences Physiques, Thérapeute, Enseignant: http://www.spirit-science.fr/doc_musique/SonForme.html
  4. http://muslimfr.com/la-genese-de-lunivers-et-de-la-terre-selon-lislam/

à la Une

Le Cap de la Quarantaine

bench-forests-land-landscapes-nature-1920x1080-wallpaper

« Quarante ans, l’âge des belles sciences, de la connaissance des gestes. » (Yves Thériault- écrivain)

Les scientifiques ont découvert récemment que la croissance du cerveau ne s’arrête pas à l’âge de 21 ans mais elle continue au delà jusqu’à l’âge de quarante ans, c’est-à-dire que le développement humain ne se complète qu’à l’âge de 40 ans ; cela étant indiqué par le Coran dans le verset :

« (…) puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit : « Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. (…) » (Coran : Al-Ahqaf 15)

Le prophète Mohammed (PBSL), lui même à eu la révélation à l’âge de 40 ans. Or, jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que votre cerveau arrêtait physiquement de se développer à la sortie de l’enfance, mais la recherche montre qu’il continue de changer à l’âge mûr.

Des scanners du cerveau ont montré que le cortex préfrontal, la région juste derrière le front, continue de changer de forme aux âges de 30 et 40 ans. Cette découverte est particulièrement significative, car le cortex préfrontal est une région clé du cerveau, et on pense souvent qu’il est la région responsable de ce qui fait de nous des êtres humains.

 « Jusqu’à ces 10 dernières années environ, nous supposions que le cerveau humain arrêtait de se développer pendant l’enfance », déclare le Professeur Sarah-Jayne Blakemore, neuroscientifique à l’Université de Londres. « Mais nous savons maintenant, grâce à l’imagerie cérébrale, que nous étions loin de la vérité, et que de nombreux cerveaux humains continuaient de se développer pendant plusieurs décennies (…).

« Une personne qui n’a pas fait sa grande contribution à la science avant l’âge de trente ans ne sera jamais le faire», a déclaré Albert Einstein. Cependant, il semble que la réalité est tout autre. Une analyse des prix Nobel en physique, chimie et médecine des 100 dernières années, menées par l’Université de l’Ohio, révèle que la plupart des chercheurs font leur grande contribution à la science passé 40.

 L’étude réfute ainsi le mythe de la créativité scientifique et la brillance associée à la jeunesse. « L’âge auquel les scientifiques font leurs réalisations les plus importantes varie dans le temps et par domaine d’étude», explique l’agence SINC Bruce Weinberg, auteur de l’étude. « Et les contributions scientifiques les plus importantes sont prises, de plus en plus, dans la vieillesse ».

   Aux yeux des savants musulmans, surtout ceux qui se soumettent aux tendances mystiques, le chiffre 40 a une importance capitale dans le domaine de l’élévation spirituelle. En effet, ils estiment que ce chiffre joue un rôle indéniable dans la réalisation des capacités de l’homme pour parfaire ses vertus morales et pour augmenter le niveau de ses connaissances.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

 

Référence :

  1. http://www.katibin.fr/2015/10/16/lage-de-40-ans-dans-le-quran-lage-de-la-maturite/
  2. http://laisseterre.com/article/le-succs-scientifique-vient-de-quarante-ans
  3. http://francais.tebyan.net/index.aspx?pid=200444
à la Une

L’Eau douce, une ressource précieuse.

eau-702x336

Comprendre l’origine de l’eau est l’une des grandes énigmes de la science. Et c’est une tâche colossale, car il faut remonter à plus de 4 milliards d’années dans l’histoire du système solaire.

Aujourd’hui encore, les scientifiques ne sont pas unanimes quant à l’origine de la présence d’eau sur Terre. Cette question fondamentale fut à l’origine de l’élaboration de nombreuses hypothèses quant à son origine…

L’équipe d’Ilse Cleeves, chercheur américaine de l’université du Michigan a pu constater que les océans de notre planète présentaient une concentration en eau lourde supérieure à celle du soleil. Cette étude a donc permis aux scientifiques de conclure avec certitude que plus de 50 % de l’eau de la Terre est issue de la glace interstellaire qui s’est formée au moment de la naissance du Soleil. En résumé, la moitié de l’eau que nous buvons quotidiennement est plus vieille, d’environ un million d’années, que le Soleil ! (…) (dailygeekshow.com/eau-terre-plus-vieille-soleil/)

« L’eau des océans terrestres pourrait provenir pour près de la moitié, de la nébuleuse interstellaire qui a donné naissance au Soleil et aux corps qui tournent autour. (Carnegie Science/MATTHEW SCOTT) »

En puisant en profondeur dans certains Versets coraniques, nous allons nous rendre compte, que la Science moderne, découvre et explique ce que le Coran avait énoncé il y a 14 siècles et demi.

L’eau est partout dans le Système solaire. On la trouve sur la Terre bien sûr, mais également dans les roches, l’atmosphère ou à la surface des planètes et celle d’un grand nombre de leurs satellites, ainsi que dans les comètes et les astéroïdes.

Dieu Dit : « Et c’est Lui qui créa les cieux et la terre en six jours ; et son Trône était sur l’eau ». (Coran : S11-V7)

La vie sur terre n’a pu donc commencer avec certitude, qu’après l’apparition de l’eau. Selon le Coran, notre berceau et sources avaient été achevés en quatre jours ; les cieux  ont été entamés juste après et finis en deux jours. Ces jours divins, pouvaient se succéder ou se chevaucher. L’eau ne pouvait donc être  envoyée du ciel, qu’au cours des premières phases de conception de la Terre.

« Et Dieu a crée d’eau tout animal. En voici donc un qui rampe, et un qui marche sur deux pattes, et un qui marche sur quatre. Dieu crée ce qu’Il veut. Oui, Dieu est capable de tout ». (Coran : 24-45).

Les versets montrent, que l’eau est la base de la vie, la création de l’eau précède celle des êtres vivants car cette eau obligatoirement va participer à la genèse de la matière vivante.

L’eau étant le vecteur privilégié de la vie, constitue l’élément majeur du monde minéral et biologique. Elle est en effet une composante essentielle de la structure et du métabolisme de tous les êtres vivants, son rôle biologique primordial n’est certainement pas dû au hasard, mais tient à ses exceptionnelles propriétés physiques et chimiques.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.maplanetebleue.com
  2. https://www.sciencesetavenir.fr/espace/planetes/la-moitie-de-l-eau-sur-terre-est-plus-vieille-que-le-soleil_101648
  3. http://www.maplanetebleue.com/2011/01/31/lorigine-de-leau-sur-la-terre/
  4. http://merveillescoraniques.net/index.php/114-son-trone-etait-sur-l-eau
  5. https://cetacesetfaunemarine.wordpress.com/2014/10/01/la-moitie-de-leau-sur-terre-est-plus-vieille-que-le-soleil/
à la Une

La Rose de Damas

juste nébuleuse2

L’œil de Chat – Sûrement une des plus belles nébuleuses planétaires du ciel. Sa structure symétrique et ses couleurs très contrastées font d’elle un joyau du ciel profond.

  Il s’agit d’une nébuleuse en émission, constituée d’une coquille de gaz en expansion, éjecté d’une étoile en fin de vie, en transition de l’état de géante rouge à l’état de naine blanche pendant la branche asymptotique des géantes. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) vieillit et a fini de consommer tout son hydrogène, puis son hélium, son cœur s’effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation. Ces gaz forment un nuage de matière qui s’étend autour de l’étoile.

La nature des nébuleuses planétaires reste inconnue jusqu’aux premières observations spectroscopiques, au milieu du XIXe siècle. William Huggins est l’un des premiers astronomes à étudier le spectre des objets astronomiques en dispersant leur lumière à l’aide d’un prisme. Ses observations des étoiles montrent un spectre continu sur lequel apparaissent des lignes sombres. D’autre part, lorsqu’il étudie la nébuleuse de l’Œil de Chat en 1864, il rencontre un spectre totalement différent : trois raies d’émission se dégagent sur un continu quasiment nul, montrant qu’il s’agit de gaz de faible densité. L’énigme du nébulium résiste encore longtemps aux physiciens qui n’arrivent pas à l’isoler sur Terre.

La nébuleuse de l’œil de chat est située au pôle nord de l’écliptique, à 3000 années lumières de la Terre, cette nébuleuse planétaire très brillante, est située dans la constellation du Dragon. Cette nébuleuse possède un halo de matière très étendu, éjecté pendant sa phase de géante rouge. Le halo mesure 386 secondes d’arc (5,8 minutes d’arc). Selon une première interprétation, un système binaire serait à l’origine de la nébuleuse.

Si vous regardez bien la nébuleuse de l’œil de Chat, vous ne doutez pas une seule seconde que c’est une rose de Damas, une rose avec ses feuilles de couleur rouge foncé, ses belles folioles vertes et son calice bleu en plein milieu. Ouvrez le Saint Coran :

« Puis quand le ciel se fendra et deviendra alors écarlate comme la rose rouge. Lequel des bienfaits de votre Seigneur nierez- vous? » (Coran : Al-Rahman – 37, 38)

Dieu a voulu faire de son Livre Saint, un miracle pour tous les temps. Et comme nous vivons une époque de scientisme rigoureux, où les hommes ne croient qu’au réel et au concret, le Coran est venu avec des merveilles dans ce domaine précisément. Il a tenu ainsi à nous prouver qu’il est parole de l’Intelligence Suprême qui a conçu et confectionné cet univers, qu’il est vérité et qu’il est impossible qu’il soit l’œuvre d’un humain.

« Nous allons leur montrer nos merveilles dans les horizons et dans leur être, jusqu’à ce qu’il leur apparaisse clairement que c’est la vérité » (Coran : S41-V53

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

  • Photo : Cette image de « la Nébuleuse de l’Œil du Chat » à 3000 année-lumière de la Terre fut prise par le télescope Hubble montrant une étoile en train d’exploser. L’image a été publiée par NASA le 31 octobre 1999.

Référence :

  1. http://messagesdelanature.ek.la/les-nebuleuses-pastels-de-l-univers-p572178?noajax&mobile=1
  2. http://www.astronoo.com/fr/nebuleuses.html
à la Une

L’Homme est quelques jours…

hourglass

Quelle est la réalité du temps? C’est la dimension dynamique des choses. La longueur et la largeur sont deux dimensions superficielles, et la hauteur (ou la profondeur) est une dimension volumétrique. Nous avons un point, lorsque ce point bouge il forme une ligne; si cette ligne bouge elle forme une surface; si cette surface bouge elle forme un volume; et si ce volume bouge il forme le temps, qui est la quatrième dimension des choses. Une des définitions les plus exactes de l’homme est qu’il est du temps; comme l’a dit l’Imam Al Hasan Al Basri :

« L’homme est quelques jours; chaque fois qu’un jour passe, c’est un peu de l’homme qui passe ».

Toutes les sociétés modernes sont caractérisées par une pénurie de temps : plus une société est moderne, moins elle a de temps ». Ce n’est pas le pétrole qui nous manquera un jour, mais plutôt le temps, ironise H. Rosa, le philosophe allemand.

La relativité du temps est une réalité scientifique qui a été prouvée au début du 20ème siècle. Cependant, jusqu’à ce qu’Einstein ait avancé sa « théorie de la relativité », personne n’avait jamais pensé que le temps pouvait être relatif et contingent en vitesse et en masse.

On constate l’empreinte du temps dans le changement des saisons, dans l’usure des choses et des êtres ; on place d’emblée tout ce qui est, tout ce qui advient, dans le temps. De ce point de vue, le temps fait partie des réalités qui ne dépendent pas de nous, mais qui s’imposent à tout le monde.

Le temps des insectes. La plupart des insectes sont caractérisés par un temps de génération  assez court. En se reproduisant très vite et en ayant une importante descendance, ils ont une grande capacité de conquête. Les larves de coccinelles dévorent entre 200 et 600 pucerons pendant les quelques semaines de leur existence. Ainsi donc, la forêt à besoin des animaux pour se développer tout comme les animaux ont besoin de la forêt pour vivre. Si le prédateur ne se charge pas de limiter la population des herbivores, ces derniers mangent tous les pouces d’arbres et réduisent la forêt en une vaste plaine. De même pour les abeilles qui sont  essentiels à la survie des végétaux et à la pousse des fruits.

Dans les régions polaires, les animaux hibernent pendant 6 mois, comme si leur organisme considérait ces 6 mois de nuit comme une seule nuit. Ainsi dorment-ils de manière ininterrompue pendant 6 mois, leur métabolisme se mettant au ralenti pour s’adapter à ce rythme solaire.

Tout cela n’est pas dû au hasard, car tout est lié…  toute chose a une cause et un effet.

L’Islam accorde un intérêt particulièrement considérable à la notion du temps. Le Coran affirme clairement l’importance du temps qui est en liaison directe avec la vie de l’être humain. Compte tenu de l’importance du temps,  Dieu en a même fait un serment dans le saint Coran:

 « Par le temps ! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance ». (Coran : Al-Asr – 2, 3)

L’homme sage doit se rendre compte de la véritable valeur de cette grande miséricorde, et profiter au maximum de ce temps avant qu’il ne soit trop tard ! L’homme est une durée de temps, et chaque jour qui passe est une partie de lui-même qui s’en va.

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

L’Atome dans le Coran.

atome

L’idée atomique est née sur les bords de la mer Egee, iI y a presque 2 500 ans. Le philosophe grec Leucippe et son disciple Démocrite ont, les premiers, suggéré que toute matière était composée de particules infimes et invisibles à l’œil nu. Cette idée a sans doute germé en regardant les plages qu’ils avaient constamment sous les yeux : si on regarde une plage du haut d’une falaise il est impossible de savoir qu’elle est composée de petits grains; pour s’en apercevoir il faut s’en approcher très près; la matière c’est pareil, elle est constituée de petits grains mais à notre échelle il est impossible de s’en apercevoir.

Bien qu’il soit probable qu’une proportion importante de la masse de l’Univers soit de nature inconnue (matière noire), la matière qui nous est familière est constituée d’atomes. Les multiples modes d’assemblage de ces atomes les uns avec les autres produisent l’immense diversité matérielle des molécules, macromolécules, polymères, cristaux, métaux, nanomatériaux…

Il existe vingt fois plus d’individus appartenant à ce monde secret, répandus sur toute la planète, en d’autres mots de micro-organismes, que d’animaux sur la Terre. Ces micro-organismes, invisibles à l’œil nu, appartiennent aux groupes des bactéries, des virus, des champignons, des algues et des acariens (mites et tiques). Ils constituent aussi un élément important dans l’équilibre de la vie sur Terre. Ainsi, l’existence du cycle de l’azote, l’un des composants fondamentaux de la formation de la vie sur Terre, est rendue possible grâce aux bactéries.

Les champignons racinaires forment les éléments les plus importants des plantes car ils favorisent l’absorption par les racines des éléments minéraux du sol et améliorent ainsi la nutrition des plantes. Les bactéries situées à la surface de la langue nous protègent contre l’empoisonnement par les nitrates contenus dans certains aliments, tels que les salades et la viande. Par ailleurs, certaines bactéries et algues sont capables de réaliser la photosynthèse, l’élément fondamental de la vie sur Terre, et partagent cette fonction avec les plantes.

Non seulement le Coran reconnaît l’existence de l’atome en tant que telle, mais il se réfère également à deux autres états de la matière,  dont l’un serait plus infime que l’atome. Or, depuis le vingtième siècle, cet état existe effectivement et comprend les particules qu’elles soient élémentaires ou non. Cette innovation dans la conception orthodoxe d’alors remettait en cause l’idée erronée que se faisaient les savants grecs et les savants occidentaux modernes, jusqu’au début du 20ème siècle, quant à l’indivisibilité de l’atome.

Dieu dit: « Il n’échappe à ton Seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident ». (Coran : Younes -10-61)

Dans ce noble verset coranique, Allah (qu’Il soit Béni et Exalté) explique qu’aucune créature dans cet univers n’échappe à Sa science, quelle que soit la petitesse de sa taille. L’on était convaincu dans le passé que l’atome était la plus petite chose dans cet univers de par son poids et son volume ; or la science moderne a établi que l’atome est un élément qui peut être fractionné.

Lorsque la science moderne est parvenue à fissurer l’atome artificiellement en 1939, les savants allemands Otto Hahn et Fritz Strassmann de l’Institut de Berlin ont réussi à séparer en deux grands fragments et d’autres fragments plus petits, des atomes d’uranium. Le progrès scientifique pourrait encore nous confirmer l’existence de ce qui est encore plus infime.

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

L’Atlantis des Sables.

0vg6r

Comme il est dit dans le Coran, les Thamūd méprisèrent les mises en garde de Dieu tout comme les Aad avaient agi avant eux, et ils furent donc châtiés en conséquence.

Dieu à dit : « Et au peuple de Thamūd Nous avons envoyé leur frère Saleh. Il dit: « Ô mon peuple, adorez Allah car vous n’avez pas d’autre divinité que Lui. Et rappelez- vous quand Il vous fit succéder au peuple d’Aad et vous installa sur la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé des maisons dans les montagnes. Rappelez- vous donc les bienfaits d’Allah et ne répandez pas la corruption sur la terre » (Coran : 7-73 &74)

Thamūd et la Punition : « Quand le dimanche matin s’éleva, ils se parfumèrent et s’assirent dans l’attente de la punition qui allait venir. Après le lever du soleil, un Souffle puissant vint du ciel et un cri se lança au-dessous d’eux. Toutes les âmes moururent et tout mouvement s’arrêta. Ils étaient dans leurs maisons, accroupis, immobiles et sans vie. Il est dit que personne ne resta en vie sauf une fille infirme dont le nom était Kalbah Bint As-Salak. Elle était l’ennemie la plus hostile du prophète Saleh. Quand elle vit la punition venir, elle partit sur ses jambes et s’enfuit plus rapidement qu’elle ne pouvait. Elle vint à une tribu Arabe et les informa de ce qu’elle vit de la punition infligée sur les siens. Elle leur demanda de l’eau pour boire. Dès qu’elle but, elle tomba morte ».

Aujourd’hui, suite aux études archéologiques et historiques, beaucoup d’éléments ont été mis en lumière et qui étaient inconnus auparavant. Les Thamūd constituent donc une réalité historique, annoncée par le Coran bien avant que des études modernes ne viennent l’authentifier.

D’après le Coran nous comprenons que les Thamūd étaient les descendants des Aad. Et des découvertes archéologiques sont venues corroborer cela, montrant que les racines des Thamūd, qui vécurent dans le nord de la Péninsule Arabique, doivent être recherchées au sud de la Péninsule, là où les Aad avaient vécu autrefois.

Parmi tous les peuples mentionnés dans le Coran, les Thamūd sont certainement ceux dont nous avons la meilleure connaissance de nos jours. En effet, des sources historiques révèlent qu’un peuple dénommé Thamūd a bel et bien existé.

Au début des années 1990, furent publiés dans plusieurs journaux connus, des articles annonçant la découverte de la cité arabe disparue : «l’Atlantis des sables, Ubar ». Ce qui rendit cette découverte encore plus curieuse est que cette cité est mentionnée également dans le Coran. Nombreux furent ceux, qui auparavant pensaient que le peuple d Aad évoqué dans le Coran était purement mythique et que leur cité ne serait jamais trouvée. Dès lors, ils ne purent dissimuler leur étonnement face à cette fabuleuse découverte.

Grâce au travail de Clapp et à celui de Thomas avant lui, ainsi qu’à l’aide fournie par les chercheurs de la NASA, l’emplacement de cette cité légendaire, qui avait fait l’objet de récits oraux par les Bédouins, fut découvert. Peu de temps après, commencèrent les fouilles et des vestiges enfouis sous les sables furent mis au jour. (Une cité enfouie à 12 mètres sous le sable).

Dès le début de cette recherche, on comprit que les restes de cette cité appartenaient au peuple d’Aad. La concordance devint incontestable à partir du moment où, parmi les restes découverts, on mit au jour les vestiges de colonnes et tours d’Iram mentionnées de façon précise dans le Coran. L’un des responsables des fouilles, le Dr Juris Zarins, déclara qu’étant donné que les tours sont l’un des signes distinctifs d’Ubar et qu’Iram est mentionnée comme abritant des tours et des piliers, ces indices si particuliers suffisent à prouver que le site déterré n’est autre que celui d’Iram, la cité des Aad décrite dans le Coran.

 Plus tard, en 2004, dans le désert d’Arabie Saoudite, la compagnie Aramco spécialisée dans le pétrole et le gaz, a découvert des squelettes géants d’apparences humaines. Les Saoudiens pensent qu’il s’agit là des restes du peuple d’Aad, des géants anciens dont on parle dans le Coran. D’après les photos, et les témoignages sur les lieux, les squelettes mesureraient environ 20 mètres de longueur!

En conclusion, les Thamūd ont payé le prix de leur non-obéissance à leur Messager, et ils furent détruits. Leurs constructions audacieuses et leurs talentueuses œuvres d’art n’ont pas permis d’éloigner d’eux la punition. Les Thamūd furent implacablement éradiqués, tout comme cela s’était déjà produit pour les peuples qui avaient avant eux rejeté la Vérité.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1.  http://www.harunyahya.fr/fr/Livres/842/les-nations-disparues/chapter/1496
  2. https://lesconilquideau.wordpress.com/la-cite-maudite-la-legende-de-la-chamelle/
  3. https://www.horror-scaryweb.com/mythes-l%C3%A9gendes-urbaines-histoires-incroyables/les-squelettes-g%C3%A9ants-d-arabie-saoudite/
  4. http://www.mosqueetaqwa.com/2016/06/22/histoires-du-prophete-salih-alayhi-salam-le-peuple-thamud/

 

à la Une

Est-ce le cerveau ou le cœur qui est le siège de la raison ?

1651709-inline

« Le cœur n’est pas, tel qu’on le pensait jusqu’à il y a quelques années, une simple pompe de sang. Depuis les premières greffes cardiaques, les médecins ont remarqué de profonds changements dans le comportement de leurs malades. Leur nature psychique, leurs désirs, ce qu’ils aiment, ce qu’ils détestent et même leurs croyances religieuses sont complètement bouleversés. Aucune explication scientifique n’a pu être donnée à ce phénomène.

Au cours de la décennie 90, Le Dr Linda Rask a pu établir une relation directe entre les impulsions électromagnétiques émises par le cœur et celles du cerveau. Elle a pu détecter une influence directe de champ électromagnétique du cœur sur celui du cerveau. A la suite de ces observations le Dr Gary Schwartz et le Dr Linda Russek pensent que le cœur possède une capacité de stockage et de traitement des informations et que la mémoire ne réside pas seulement dans le cerveau mais qu’elle résiderait également dans le cœur et c’est ce dernier qui commanderait leur traitement.

Le Dr Schwartz  a participé à l’implantation d’un cœur appartenant à un enfant décédé, dans la poitrine d’un autre enfant. Lorsque l’enfant opéré a recouvert, la maman du défunt l’a pris dans ses bras. Elle dit qu’elle sentait le souffle et les battements du cœur de son fils. Mieux encore, l’enfant greffé a commencé à présenter des troubles du cerveau gauche, la maman du défunt a informé les médecins que son enfant avait commencé à présenter les mêmes troubles avant sa mort. Ceci prouve que le désordre du cerveau du défunt a été transporté par le cœur greffé sur le cerveau auparavant sain, du malade soigné !

Parmi les cas les plus surprenants, la littérature rapporte celui d’une fille qui a reçu un cœur d’une autre. Au lendemain de l’opération, la malade greffée commença à se plaindre de chocs au niveau de la poitrine. Il s’est avéré que la défunte était morte d’un accident de voiture.

En examinant les rapports des recherches et les statistiques collectés au cours des dernières années, on remarque que leurs conclusions se retrouvent dans le Coran. Jusque là, les savants du Coran eux même expliquaient les Versets parlant du cœur en leur donnant un sens figuré ou moral au même titre que l’âme et le souffle.

On ne peut nier l’existence chez l’homme des deux facultés de la « raison » et du « cœur ». En effet, ces deux termes renvoient à des réalités connues et répertoriées, quelle que soit leur localisation : dans la poitrine ou dans le cerveau. Le terme « raison » désigne ainsi la faculté humaine de comprendre, de raisonner et de penser ; le mot « cœur » exprime quant à lui la faculté d’aimer, de détester et d’émettre des critères éthiques.

Un certain nombre de ulémas disent que la faculté de raisonnement se trouve dans le cœur (ici dans le sens de muscle cardiaque) et non pas dans le cerveau : il s’agit entre autres  des ulémas de l’école shafi’ite. Plus récemment, un savant comme al-Albânî pensait de même : raisonner et penser, écrit le savon Al-Albâni, sont des actes du cœur qui se trouve dans la poitrine, et non du cerveau qui se trouve dans la boîte crânienne. Al-Albânî se fonde pour cela sur les versets suivants du Coran :

« Ils ont un cœur (mais) ne comprennent pas par son moyen » (Coran 7/179).

« N’ont-ils pas parcouru la terre afin d’avoir des cœurs par lesquels ils raisonnent, ou des oreilles par lesquelles ils écoutent ? Car ce ne sont pas les regards qui s’aveuglent, mais s’aveuglent les cœurs qui sont dans les poitrines » (Coran 22/46).

 Voyez, dit al-Albânî : ces versets disent bien que c’est le cœur qui comprend et qui raisonne ; or, souligne-t-il, le « cœur » ne peut être compris comme désignant le cerveau, car la fin du verset dit explicitement qu’il se trouve dans la poitrine (Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha, 6/468).

L’écrit de Ibn Taymiyya sur le sujet est différent : «  le raisonnement est lié à la fois au cerveau et au cœur (Majmû’ ul-fatâwâ, tome 9 pp. 303-304).

Pour conclure, voici une histoire sur le sujet : Une américaine, Claire Sylvia, relate : « En 1988, alors que je suis presque mourante, atteinte d’une maladie grave et fatale, on m’ouvre la poitrine et on m’en extrait le cœur et les poumons. Dans une tentative désespérée de me sauver la vie, les médecins transplantent, dans cet espace vide et creux, les organes d’un jeune homme qui vient de mourir dans un accident de moto. (…) En me réveillant de l’opération, je pense que mon long voyage est enfin parvenu à son terme. En fait, il ne fait que commencer. Très rapidement, je sens que j’ai reçu bien davantage que simplement deux organes. Je commence à me demander si le cœur et les poumons transplantés ne portent pas en eux leurs propres inclinations et souvenirs. Je fais des rêves et constate des changements qui semblent suggérer que certains aspects de l’esprit et de la personnalité du donneur existent à présent à l’intérieur de moi » (Mon cœur est un Autre – Claire Sylvia, Jean-Claude Lattès, 1998, pp. 13-14).

L’intelligence du cœur, c’est la Lumière que l’homme possède en son intérieur, c’est sa source d’orientation spirituelle et éthique. Mais pour protéger, développer et orienter cette Lumière première, il est une autre Lumière : celle qu’offrent à l’homme les textes de la révélation.

« Le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain » (Coran : 26/88 & 89).

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

Les Plantes Communiquent entre-elles.

fonds-ecran-plante-carnivore-9

Les scientifiques ont récemment découvert que la plante fabrique des odeurs toxiques ou désagréables pour éloigner le danger lorsque les insectes commencent à manger de ses feuilles. Ce qui a ébahi les scientifiques. D’où est-ce que les plantes trouvent ces données ? Et comment est-ce qu’elles puissent produire cette matière toxique ? C’est vraiment une créature très intelligente et non pas statique comme nous l’avons toujours cru.

La « communication » entre les plantes est avant tout chimique. De nombreuses expériences ont montré qu’un gaz, l’éthylène, est produit par certaines plantes lorsqu’elles sont attaquées par des herbivores. L’éthylène ainsi produit rayonne aux alentours et alerte d’autres plantes d’un danger imminent.

Les plantes sécrètent des substances aromatiques pour attirer de gros insectes comme les fourmis, elle apprend par cette odeur qu’il y a un repas copieux à la surface de cette feuille, elles viennent immédiatement et mangent les petits insectes, donc sauvent la plante.

Suite à leurs recherches sur les plantes, des scientifiques allemands ont découvert que la plante de tabac se défend contre les insectes qui l’attaquent et essayent de manger de ses feuilles, en produisant une matière toxique « la nicotine », forçant l’insecte à s’éloigner et à s’enfuir !

Chez la tomate, une forme volatile de l’acide jasmonique, le méthyl de jasmonate, est produite après une attaque par un insecte ravageur. Une plante placée à proximité et qui a été exposée au composé volatil sans être touchée physiquement par l’insecte va accumuler des molécules particulières appelées « inhibiteurs de protéases ». Ces molécules agissent directement au niveau du système digestif d’un insecte et en affectent le fonctionnement, le rendant malade.

La perception de la lumière, mais également de la « couleur » de la lumière, qui varie en fonction de la canopée, ainsi que la perception de molécules chimiques ont des bases génétiques solides. Autant la théorie d’une neurobiologie des plantes est séduisante et fait des parallèles évolutifs intéressants entre les organismes animaux et végétaux, autant certains arguments laissent songeur. Les défenseurs de cette théorie prétendent notamment que les végétaux sont dotés d’une « intelligence » et d’une « mémoire ». Ces fonctions sont normalement remplies par le cerveau chez les animaux. Cependant, il n’y a pas d’organes chez les plantes qui remplissent les fonctions d’un cerveau, à savoir centraliser les informations, les traiter et agir en conséquence. (Antony Champion et Antoine Larrieu)

Un scientifique aurait apporté la preuve que les plantes communiquent entre-elles. Son travail, qu’il admet controversé, établit que les plantes communiquent en s’envoyant des messages chimiques dans l’air, messages leur permettant de signaler la venue de prédateurs. Selon lui, quand une plante voisine perçoit le message, elle renforce ses défenses contre les criquets, les chenilles ou autres envahisseurs. Le professeur Karban, attaché à l’université de Californie, pense qu’il a prouvé qu’il existe un mode de « conversation » entre certains buissons épineux natifs de l’ouest des États-Unis.

Il a coupé des branches et des tiges d’arbustes en pot, les abîmant comme l’auraient fait des criquets. Il a alors replanté ces arbustes abîmés ou non dans un champ et a mesuré les niveaux d’attaques de prédateurs sur leurs voisins. La revue Ecology Letters rapporte que les feuilles des plantes voisines de celles abîmées ont moins souffert d’attaques de criquets. Les plantes agressées ont en quelque sorte conseillé à leurs voisines de la même famille d’activer leurs défenses. Le professeur aurait même déjà identifié les particules chimiques de l’air grâce auxquelles les plantes communiquent.

Le Coran affirme qu’ils sont une grâce dont Dieu a fait don aux hommes, grâce à l’eau qu’il répand et qui est le plus souvent associée à la vie. En concluant, l’absorption d’eau du sol est harmonieusement proportionnée, la perte d’eau est harmonieusement proportionnée, donc la vie des plantes est harmonieusement proportionnée par le métabolisme et l’équilibre.

« Nous y avons fait pousser de toute chose harmonieusement proportionnée » (Coran : Al Hijr -19).

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.kaheel7.com/fr/index.php/vie-et-nature/96-les-plantes–ces-creatures-tres-intelligentes
  2. http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2015/03/24/les-secrets-des-plantes-contre-les-agressions/
  3. http://www.maxisciences.com/plante/les-plantes-communiquent-pour-se-proteger-des-predateurs_art2527.html
  4. https://www.unige.ch/communication/communiques/2016/cdp160706/
  5. http://sobhanak.canalblog.com/archives/2006/05/30/1986746.html
à la Une

L’Arche de Noé retrouvée en Turquie ?

1695344-focus-wide

Aujourd’hui encore, de nouveaux fossiles sont découverts partout dans le monde. Chaque découverte permet d’ajuster certaines hypothèses et de proposer des corrections. Cependant, ils ne remettent pas en question l’ensemble des découvertes. Les théories élaborées grâce à de nombreux faits accumulés au cours du temps et dans différentes disciplines sont suffisamment solides pour permettre à la recherche de proposer un cadre satisfaisant de l’histoire évolutive des êtres vivants.

L’étude des fouilles archéologiques est le point de départ vers la découverte de l’histoire des êtres vivants et des ères géologiques du globe. Cette méthode appliquée par les chercheurs scientifiques d’aujourd’hui est préconisée par le Coran :

« Dis: « Parcourez la terre et voyez comment Il a commencé la création… » (Coran : S. 29 – verset 20)

Prenons comme exemple la citée de Nimroud. Nimroud est l’un des sites archéologiques les plus célèbres d’Irak, pays souvent décrit comme le berceau de la civilisation. La périphérie de Mossoul abrite le site de Ninive, capitale de l’Empire assyrien. Sa fondation attribuée à Nimroud, petit-fils du prophète Noé, et premier roi de l’après-Déluge. Une ascendance sacrée confirmée par la tradition coranique, qui situe le tombeau du prophète Jonas (Younes) sur le site de la cité mésopotamienne.

Nimroud est  le premier roi qui régna sur la terre. Il fut roi de Babylone et fit construire la tour de Babel. En effet, après que Dieu eût sauvé Abraham du feu, on l’amena devant le roi qui, très pompeux, se crut meilleur que Dieu Lui-même.  Il argumenta avec le jeune homme, comme Dieu le rapporte dans le Coran :

« N’as-tu pas considéré celui qui, parce que Dieu lui avait donné la royauté, se disputa avec Abraham au sujet de son Seigneur? » (Coran 2:258)

La logique d’Abraham fut implacable :

« Abraham lui dit : « Mon Seigneur est Celui qui donne la vie et la mort ».  L’autre répondit : « Je donne (aussi) la vie et la mort » (Coran 2:258)

Le roi fit venir deux hommes condamnés à mort.  Il en libéra un et condamna l’autre.  Cette réponse du roi était tout à fait déplacée et ridicule, alors Abraham ne perdit pas de temps à discuter avec lui et sortit un argument massue qui ne pouvait que réduire l’autre au silence :

« Alors Abraham dit : « Dieu fait lever le soleil à l’est; fais-le donc lever à l’ouest. »  Le mécréant resta alors confondu.  Dieu ne guide point les gens injustes. » (Coran 2:258)

D’autres recherches archéologiques ont permis de découvrir une formation d’une longueur de 500 pieds, en forme de bateau, au sommet du Mont Joudi, à environ 20 miles au sud du Mont Ararat.  On y trouve des poutres supportant un pont, disposées à intervalles réguliers, de même que des marques régulières ressemblant à des pans de bois pourris.  Des causes naturelles ne provoquent pas des formations aussi symétriques.

Un groupe d’explorateurs chinois et turcs ont annoncé (26/04/2010) qu’ils pensaient avoir découvert l’arche de Noé sur un sommet de quelque 4000 mètres du mont Ararat en Turquie. Ils affirment avoir retrouvé des restes en bois de la structure de l’arche dont la datation au carbone quatorze remonterait à 4.800 ans, époque présumée où l’arche aurait navigué.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100% qu’il s’agit de l’arche mais nous le sommes à 99,9% », a déclaré Yeung Wing-cheung, réalisateur chinois de films documentaires à Hong Kong et l’un des quinze membres de l’équipe baptisée Noah’s Ark Ministries International. « La structure de l’arche comporte plusieurs compartiments, certains dotés de poutrelles en bois, qui devaient abriter des animaux », a-t-il ajouté.

Noé avait construit l’arche en suivant les instructions de Dieu et elle s’avéra être un refuge sécuritaire pour les croyants, qui étaient ainsi à l’abri de la pluie et de l’eau jaillissant de la terre.  Puis, l’intérieur de la terre remua d’une étrange façon et le sol des océans se souleva par coups saccadés, provoquant des vagues énormes, aussi hautes que des montagnes, qui submergèrent tout sur leur passage.  Elles soulevèrent l’arche, qui parut soudain aussi fragile qu’une boîte d’allumettes à la surface de l’océan.

Sur l’ordre de Dieu, la pluie cessa et la terre absorba l’eau.  Le calme revint et le soleil se mit à briller.  Le déluge avait débarrassé la terre de l’idolâtrie et des mécréants.  Pas une seule personne ayant refusé de croire en Dieu ne fut laissée vivante, sur terre.  L’eau disparut et l’arche se posa sur le Mont Joudi.

Conclusion – L’archéologie apparaît ainsi comme un moyen privilégié de retrouver l’homme du passé, à travers ses créations techniques, par lesquelles il exprime certaines de ses aptitudes et certains de ses besoins fondamentaux, de le retrouver dans une quête qui elle-même dépend des moyens et révèle les aspirations des hommes de notre temps. Car chercher l’homme du passé, c’est chercher le passé que nous portons en nous… Dans cette perspective, les plus anciennes origines sont peut-être les plus significatives.

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

L’ombre dans le Coran et les Lois de Gravitation.

rtghyuj

De tout temps, les hommes ont essayé d’analyser la Création divine en la liant à des schémas mentaux réducteurs en raison de leur soumission à deux lois de la nature : Le temps et l’espace. Pour illustrer ce que je veux dire, nous allons citer un exemple aisément compréhensible :

Il s’agit du phénomène de l’ombre. L’ombre est une  »entité  » identifiable quand des corps opaques arrêtent les rayons lumineux, ils empêchent ces derniers d’atteindre certains endroits. Ainsi, nous pouvons vérifier qu’un objet non transparent empêche les rayons lumineux (photons) venant de face d’éclairer le côté opposé.

Dieu dit : « Ne vois-tu pas comment ton Seigneur a étendu l’ombre. S’il l’avait voulu, il l’aurait rendue permanente. Puis, il fit que le soleil soit pour elle une cause ». (Coran : 25 -45)

Ce verset du coran fait une révélation importante sur le plan des connaissances astronomiques. Envisager la fixité de l’ombre sur terre n’était pas une chose banale au 7ème siècle. Et il ne le fut pas encore même à des siècles très récents. Ce n’est qu’après avoir créé l’ombre que Dieu a bien voulu, pour notre propre compréhension, en faire un phénomène saisissable par notre propre esprit et sa façon d’analyser les choses.

A l’état des connaissances scientifiques actuelles, un scénario simple pour parvenir à réaliser l’immobilité des ombres sur une planète, est de faire coïncider la période orbitale (effet d’année planétaire) de la planète autour de son étoile principale (son soleil) avec sa période de rotation (effet de jour planétaire) autour d’elle-même. Les modèles connus à ce jour, se présentent dans l’ensemble, à l’image de notre système solaire, et les mêmes lois gravitationnelles de Képler les régissent.

Imaginons-nous vivre dans un monde sans ombre. La vie serait-elle possible ? Pourtant Dieu aurait pu créer un univers matériel non opaque, transparent, et une terre dans laquelle des êtres pourraient y vivre, car constitués différemment.

De plus, la succession du jour et de la nuit est des Signes souvent rappelés par Dieu. Pourquoi ?

Là aussi, imaginons un monde où règnerait le jour en seigneur et point de nuit, dont Dieu dit qu’elle est « un refuge » pour nous, puisqu’elle permet à nos corps de refaire des provisions d’énergie (physique et mentale). Sans nuit, la vie serait-elle tolérable ? C’est un phénomène d’importance et l’Omniscient n’a pas manqué de le mettre en évidence dans le Coran. Comme l’attestent les versets suivants :

« Dis: Que diriez-vous si Allah vous assignait la nuit en permanence jusqu’au jour de la Résurrection, quelle divinité autre qu’Allah pourrait vous apporter une nuit durant laquelle vous vous reposez ? N’êtes-vous pas observateurs ? » (Coran : s. 28 v. 72)

Cependant nous avons le devoir d’avertir que le Coran ne se résume pas à un traité scientifique (qu’il ne prétend pas être) mais qu’il contient la Parole du Créateur de l’univers. Son objectif premier est de réconcilier la créature humaine avec sa véritable nature qui est d’essence divine et spirituelle. C’est là le but fondamental de la transmission du Message tel qu’apporté par les Prophètes et Messagers successifs.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

 

à la Une

La Vérité sur la Destinée.

tumblr_nhixvtuztc1raw451o5_1280

Nous avons coutume de penser que nous sommes libres de décider et de choisir nos actes. Et pourtant, une série d’expériences de neurosciences jettent un doute sur ce qu’on a l’habitude d’appeler notre libre-arbitre.

En 2007, le Pr John-Dylan Haynes a mené une expérience qui a changé sa conception de l’existence. Ce neuroscientifique rattaché au centre Bernstein de neurosciences computationnelles (BCCN) de Berlin a placé des volontaires dans un caisson d’IRM devant un écran où défilaient des lettres au hasard. Il leur a demandé d’appuyer sur un bouton soit avec l’index droit, soit avec le gauche quand ils en ressentaient le besoin et de retenir la lettre affichée au moment où ils ont décidé d’appuyer sur le bouton. L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle révélait leur activité cérébrale en temps réel. Les résultats ont été surprenants. « Notre premier réflexe a été de nous dire : il faut vérifier si cela tient la route », raconte Haynes. « Nous avons procédé à plus de tests de validité que je n’en ai vu dans aucune autre étude. »

Les sujets prenaient la décision consciente d’appuyer sur le bouton environ une seconde avant de le faire, mais l’équipe de Haynes a découvert que leur activité cérébrale semblait anticiper cette décision avec sept secondes d’avance. Autrement dit, c’était comme si, bien avant que les sujets soient conscients de faire un choix, leur cerveau avait déjà pris une décision.

Suite à des expériences qu’il a faites en 1973, le Professeur Benjamin Libet, un neurophysiologiste de l’Université de Californie, révéla que tous nos choix étaient décidés au préalable, et que la conscience n’entrait en jeu qu’une demi seconde après que tout a été déterminé. D’autres neurophysiologistes pensent que cela signifie qu’en réalité nous vivons dans le passé et que notre conscience est comme un moniteur qui nous montre tout une demie seconde plus tard.

        Pour cette raison, le moment que nous estimons être « le présent », est en réalité un événement appartenant au passé. Comme nous l’avons vu, ces études manifestent le fait que tout a lieu par la volonté de Dieu, comme révélé dans la sourate al-Insan :

« Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins que Dieu veuille. Et Dieu est omniscient et sage. (Coran, 76 : 30)

Vous croyez avoir décidé de boire du thé plutôt que du café ce matin, par exemple, mais cette décision a peut-être été prise bien avant que vous n’en ayez conscience. « Très honnêtement, je ne sais pas très bien quoi faire de ça », reconnaît Haynes. « Comment pourrais-je parler de « ma » volonté si je ne sais même pas quand celle-ci se manifeste et ce qu’elle décide de faire ? »

Essai: De Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

Nouvelle découverte scientifique inspirée par le coran

5617ccf812adf

Principalement liée au vieillissement, la cataracte entraîne une baisse progressive de la vue pouvant aller jusqu’à la cécité. En effet, avec les années, le cristallin de l’œil s’épaissit, perd de sa souplesse et s’opacifie. Il est toutefois possible pour les patients de se faire opérer.

Une autre caractéristique de la cataracte est la photophobie. Le malade est ébloui par la lumière du soleil. Lors de la conduite de nuit, il voit des halos autour des phares de voiture. La perception des couleurs est généralement modifiée, seuls les rouges et les orangés sont bien perçus. Des peintres célèbres (Auguste Renoir, Claude Monet) ont été touchés par la cataracte. Ceci peut se percevoir en comparant des tableaux réalisés aux différentes périodes de leur vie. Lorsque le peintre est atteint de cataracte, les couleurs froides comme le bleu disparaissent au profit du rouge et de l’orange. (Futura-Sciences – 23/09/2014)

La cataracte touche, selon Le Monde, une personne sur cinq à partir de 65 ans, une sur trois chez les plus de 75 ans et près de deux sur trois après 85 ans. Affectant des dizaines de millions de personnes dans le monde, elle est responsable de plus de la moitié des cécités.

Une récente découverte miraculeuse, d’un biochimiste égyptien, Abel-Basset Md Said, bouleversa le monde. Ce chercheur égyptien (membre de l’institut de recherche scientifique et technologique) avait l’habitude de lire le coran après ses prières quotidiennes de l’aube. Un jour il s’intéressa à la sourate de Youssef (Joseph). Il commence à réfléchir sur l’histoire de Youssef, comment il a été séparé de son père, et comment ce dernier a été atteint de la cataracte et a perdu la vue. Puis, comment il a retrouvé la vue par simple contact de la chemise de son fils sur ses yeux.

Toutefois, il se posait la question sur cette chemise et que peut-elle contenir pour qu’elle ait ce pouvoir de guérison. Certes il ya avait le coté miraculeux de l’histoire, miracle octroyé au Prophète Youssef, mais ce chercheur sentait qu’il y avait un coté scientifique qu’on pouvait décrypter dans les versets du Coran :

 « Et il se détourna d’eux et dit: Que mon chagrin est grand pour Joseph! »  Et ses yeux blanchirent d’affliction. Et il était accablé». (Coran : 12 – 84)

Ses yeux blanchirent, donc le père de Youssef était bien atteint de la cataracte.

Sous l’effet de la tristesse le corps secrète une hormone l’adrénaline, une anti-insuline. Et de ce fait la grande tristesse ou la grande joie produit une grande quantité d’adrénaline qui détruit l’insuline et favorise le diabète responsable de la cataracte qui est l’opacité du cristallin.

Le Coran : « Emportez ma tunique que voici, et appliquez-la sur le visage de mon père: il recouvrera (aussitôt) la vue. Et amenez-moi toute votre famille. Et dès que la caravane franchit la frontière (de Canaan), leur père dit: « Je décèle, certes, l’odeur de Joseph, même si vous dites que je radote ». (S. 12 V. 93,94)

Que pouvait contenir cette chemise, le seul indice coranique est l’odeur. Après maintes réflexions, il déduit que cela ne peut être que la sueur.  Avec l’aide d’un chirurgien ophtalmo, ils ont prit des cristallins malades opaques puis ils l’ont mis au contact de la sueur. Il remarque (Md Saïd) un léger rétablissement dans la mesure où ils retrouvent leur transparence.

Le chercheur biochimiste fait alors une analyse détaillé de la sueur humaine. Il y trouve 52 constituants. En testant tout ces constituant, il découvre le constituant responsable de la guérison du cristallin, appelé « Polina gualdine ». Il fabrique ce constituant et le teste sur 250 malades volontaires atteint de la cataracte, le résultat est que 90% des malades ont retrouvé la vue. ! L’expérience a démontré aussi que l’usage de ces goutes 2 fois par jour fait disparaitre la blancheur du cristallin au bout de deux semaines.

 « Après cette découverte, je ressens la grandeur du coran et sa splendeur ! » (Abel-Basset Md Said)

 *Les droits de cette découverte ont été enregistrés en Europe et aux Etats-Unis.

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/medecine-cataracte-causes-traitement-860/page/2/
  2. http://dailygeekshow.com/medecine-cataracte-gouttes/
  3. http://www.20minutes.fr/sante/1656371-20150723-cataracte-collyre-remplacer-chirurgie
  4. http://www.scoop.it/t/musulman-et-fier-de-l-etre/p/3998744587/2013/03/22/traitement-pour-la-cataracte-inspire-du-coran
  5. http://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/medecine-cataracte-causes-traitement-860/page/2/
à la Une

Le Voyage dans le Temps.

LLLLLL

Le voyage dans le temps est un des grands thèmes de la science-fiction, au point d’être considéré comme un genre à part entière. L’idée d’aller  découvrir à l’avance le futur est un rêve humain causé par le fait que l’être humain avance dans le temps de manière permanente, mais irréversible. Les physiciens et les philosophes, tout autant que les auteurs de science-fiction, s’intéressent au voyage dans le temps, aux effets théoriques des voyages à la vitesse de la lumière et aux paradoxes logiques qui naîtraient d’un voyage dans le temps.

Aujourd’hui, le commun des mortels pense avoir compris le temps mais en fait, non : quand on regarde le soleil, on voit ce qu’il était 8 minutes auparavant… le temps que la lumière arrive à nous, elle a mis 8 minutes… ça veut dire qu’en réalité on voit le passé du soleil, de même que pour le passé des étoiles… la notion du présent est incertaine.

Regardez vers le ciel nocturne et sélectionnez une étoile comme destination. Tout être humain peut atteindre cet astre simplement en marchant quelques pas? La relativité générale a expliqué un mécanisme de contracter d’énormes distances en quelques mètres. Albert Einstein a appelé ce mécanisme de «ponts» dans l’espace-temps. Aujourd’hui, les scientifiques appellent wormholes. Un trou de ver agit comme un raccourci reliant deux régions éloignées de l’univers. Dieu a donné ce mode de transport à ses anges à travers l’univers. Revenons au verset du Coran:

« Du ciel à la terre, Il administre l’ordre, lequel ensuite monte vers Lui en un jour équivalent à mille ans de ce que vous comptez. » (Coran : La prosternation S32 V5)

D’après le verset, le premier temps, qui est un jour, c’est celui de « l’ordre », et le deuxième temps, qui est 1000 ans, c’est celui de notre propre temps, celui que nous comptons, et ceci à partir du mouvement, de la lune, par rapport à la terre, c’est-à-dire par rapport à notre repère, c’est notre propre temps, correspondant à notre propre échelle. Alors que l’autre temps, dont un jour équivalent à 1000 ans de notre propre temps, est d’une autre échelle. Ainsi, il est fait mention de deux temps, l’un à notre échelle terrestre, celui qui nous concerne directement, l’autre à l’échelle universelle, celle de l’ordre, de la lumière.

Car à une telle altitude, la gravité terrestre subie par les satellites est 17 fois moindre qu’au sol. Or, le temps étant relatif, il ne s’écoule pas exactement à la même vitesse au sol ou en altitude, car la force de la gravité exercée n’y est pas la même. Au bout de 24 heures, une horloge atomique située à bord d’un satellite GPS aura 45 microsecondes d’avance sur la même horloge atomique située au sol, la masse de la Terre ralentissant l’écoulement du temps.

Même s’ils sont maintenant dépassés par les écrans plats, les écrans cathodiques ont régné sur le monde pendant quarante ans. Et votre vieille et volumineuse télévision n’aurait pas pu fonctionner si l’on ne savait pas prendre en compte les effets de la relativité d’Einstein.

En faites ce n’est pas une contradiction, d’abord dans le premier verset, Dieu nous informe que 1 jour, ou bien une duré de une journée égal a mille ans sur terre. Quand les anges et l’esprit montent vers lui, ils vont a une certaine vitesse, cette vitesse et tellement grande que la duré devient 50.000 ans, selon la théorie d’Einstein, plus la vitesse d’un corps est importante, plus le processus de vieillissement de se dernier ralentit, c’est pour cela que les Anges et l’esprit montent en un jour qui égal a 50.000 ans, mais chez Allah gloire a lui, tout est stable, donc un jour reste mille ans ce n’est pas une contradiction… « et Dieu sait ô combien ».

Le Coran raconte des histoires de voyage vers le future et dans l’espace-temps soit directement ou indirectement – l’histoire la plus détaillé est celle de la sourate « El Kahf » (la caverne), qui parle des 5 ou 7 copains, avec leur chien qui se sont endormis dans une caverne durant 309 ans, sans grandir d’un jour :

Extraits du Coran : « Vas-tu penser que les hommes de la caverne, dont l’histoire est gravée sur l’épitaphe, constituent un de Nos signes les plus étonnants? – Lorsque ces jeunes gens se réfugièrent dans cette caverne, ils firent cette prière : «Seigneur ! Assiste-nous par un effet de Ta grâce et fais que notre conduite soit conforme à la rectitude !» – Nous les plongeâmes alors dans un profond sommeil, dans la caverne, de longues années durant. – Puis Nous les réveillâmes pour savoir lequel des deux partis saurait évaluer le mieux la durée exacte de leur séjour. – Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cents ans, auxquels s’en ajoutèrent neuf ». (Coran : 18 – 9, 10, 11, 12, 25)

C’est un voyage dans le temps vers le future de 309 ans ! Mais il y a aussi d’autre voyage plus spectaculaire et qui dépassent même la science fiction, ce sont les voyages dans l’espace temps instantanément (sans que le temps passe), dans ce cas le Coran nous parle au moins, de deux cas : celui de Adam et Ève qui ont fait un voyage instantané dans l’espace temps pour venir du paradis vers la terre, et le cas de notre prophète Mohammed (SWS)  encore plus spectaculaire que Dieu la fait monté vers lui. Ce voyage le Coran l’a nommé «Al Mi’raj ».  Il désigne l’ascension du Prophète à travers les différents cieux.

Essai:  Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

Le Monde Fascinant des Rêves.

fonds-ecran-enfant-en-automne-17

« Depuis longtemps, les hommes s’intéressent au rêve et à son sens, mais jusqu’à présent, seul le sujet qui l’a fait en connaît le contenu», rappellent les chercheurs du laboratoire de Yukiyasu Kamitani à l’Institut international de recherche en télécommunications avancées (ATR) à Kyoto (ouest).

Tous les êtres humains rêvent. Nul ne peut très longtemps se soustraire au sommeil et donc au rêve qui, agréable ou effrayant, anodin ou vertigineux, vient toujours habiter ce moment du cycle circadien, généralement la nuit, où la personne endormie n’est plus consciente des réalités extérieures. Cette expérience onirique ne résulte-t-elle pas, de quelque manière d’une rencontre avec un monde surnaturel ?

Dans les sociétés primitives, le rêve joue un rôle important dans les traditions, les coutumes et même la vie quotidienne. Les êtres humains sont frappés par l’aspect étrange, merveilleux, prodigieux, ou encore terrifiant et prémonitoire de leurs rêves. Les anciennes civilisations (égyptienne, grecque et romaine) accordent au rêve une très grande attention. Il est à l’origine de nombreuses croyances et étroitement lié à la vie des cités.

Pour les Inuits qui vivent au Canada, en Alaska et au Groenland, le rêve est très important, il est le lien entre les différents monde, celui des esprits, des morts, des vivants… Leur approche du rêve était autrefois fortement liée au chamanisme, qui est la capacité à agir sur plusieurs plans d’existence et de réalité : par exemple, une guérison chamanique est celle qui fait intercéder les esprits en faveur du malade. Ou qui aide à prédire où trouver du gibier ou anticiper une mauvaise rencontre pour pouvoir l’éviter ou s’y préparer. Ou encore retrouver son chemin lorsqu’on l’a perdu.

Dans la culture musulmane, la question du rêve a été abordée avec gravité et prudence à la fois. Gravité, car le hadîth affirme sans ambiguïté que le rêve est une partie de la prophétie qui perdurera dans la Communauté après la mort de son Prophète, et jusqu’à la fin des temps historiques.

Les rêves sont classés globalement en trois catégories, suivant en cela un hadîth sahîh :

  • Le discours inconscient que l’âme individuelle, renvoie à partir du vécu du jour précédent.
  • Les susurrements de Satan qui cherche à épouvanter ou attrister le dormeur, ou simplement à le perturber par des messages incohérents.
  • Et le rêve sain, envoyé par Dieu. Seul ce troisième type de songe, intéresse la tradition religieuse.

Un verset important du coran donne une clef pour comprendre la vision générale du rôle du sommeil :

 «  Dieu accueil les âmes durant leurs sommeil, il retient celles dont il a décidé la mort et renvoie jusqu’ à un terme fixé les autres, il y a bien là des signes pour des hommes qui réfléchissent » (Coran : 39 verset 42).

Toute une vision de l’entité humaine est suggérée ici. Il existe dans chaque homme une âme distinct de son corps, cet âme représente l’élément conscient de l’être humain, celui là même qui est promis à la résurrection ;  durant le sommeil, ces âmes séparées des corps se trouvent auprès de dieu et ce qui se produit durant le sommeil est nécessairement  liée à un événement que dieu a soumis à sa volonté.

Sans évoquer les nombreux portés religieux des rêves et les possibles interprétations où une science est requise, il faut signaler la possibilité de rêver du prophète en personne sous une apparence  honorable ou derrière un voile, et ceux là font partie sans contexte des rêves les plus véridiques…

Essai : D’Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. https://oumma.com/les-reves-dans-la-culture-musulmane-2/
  2. http://counterdimension.free.fr/Robin/pole/art_bordin_reve.htm
  3. https://www.sitemed.fr/reves/2histoir.htm
  4. http://www.liberation.fr/sciences/2013/04/05/des-chercheurs-decodent-le-contenu-de-reves_893942
à la Une

Santé et Guérison par le Jeûne

video-le-jeune-une-nouvelle-therapie

 « Le jeûne est un bouclier contre les maladies de l’âme, du cœur et du corps, et ses bienfaits sont innombrables. Il a un effet étonnant dans la préservation de la santé, il dissout les excédents et empêche l’âme de consommer ce qui lui nuit, surtout s’il est appliqué avec modération et objectif, aux meilleurs moments religieux, et en fonction du besoin du corps » (Ibn Al Qayyim – at-Tib An-Nabawi p273)

_________________________________

L’animal malade s’abstient de manger. Pourquoi l’homme malade n’en fait-il pas autant ? C’est qu’il craint de dépérir davantage alors qu’il n’est plus capable d’assimiler ce qu’il ingurgite. Mais l’idée que l’on puisse vivre longtemps sans nourriture touche les fibres les plus profondes de chacun, ébranlant les convictions habituelles. Cependant, des médecins naturistes et autres ont obtenu par le jeûne des résultats tels qu’il est devenu impossible de négliger l’importance de cette thérapeutique. (Arnold EHRET)

Presque toutes les maladies, quelle que soit leur appellation médicale, résultent de constipations, d’obstructions du système tissulaire du corps humain. Tout symptôme spécial résulte donc d’une constipation locale extraordinaire duc à une accumulation plus grande de déchets à cet endroit.

Le jeûne est connu depuis des siècles comme une loi infaillible de la nature pour réagir contre les maladies. Mais pourquoi son emploi ne s’est-il pas généralisé, et n’a-t-il pas été suivi d’un succès universel ? Parce qu’on n’y a jamais recouru systématiquement et correctement selon l’état du patient.

Dieu à dit : « Pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez ! » (Coran : 2/184)

Celui qui est malade ou en voyage peut rompre son jeûne, mais il devra le rattraper. Quant à ceux qui ont des grandes difficultés comme les personnes âgées, ils doivent nourrir un pauvre pour chaque jour. Et s’ils veulent donner plus, c’est mieux. Mais le jeûne est meilleur que la rupture si les croyants en connaissaient la récompense et les avantages. (Tafsir Sabouni)

Les scientifiques affirment que l’énergie atteint son apogée chez le jeûneur. Quand vous jeûnez, de nombreux changements s’effectuent à l’intérieur de vos organismes sans vous en rendre compte.

Il ne faut pas enlever aux naturopathes le mérite d’avoir prouvé que la maladie survient à cause de la présence de substances étrangères à l’intérieur du corps, substances qu’il faut éliminer parce qu’elles constituent un terrain de culture ou qu’elles paralysent les résistances naturelles.

Aujourd’hui, toutes les substances du corps humain sont analysées chimiquement. Les médecins rêvent de pilules alimentaires parfaitement concentrées permettant d’emporter dans une poche la nourriture de quelques jours. Ils n’aboutiront pas, parce que l’homme n’assimile la nourriture que si elle provient directement ou indirectement du royaume végétal. Tous les aliments manufacturés et trop concentrés, animaux ou végétaux, ne construisent pas du sang. Ils ne font que stimuler artificiellement. (Arnold EHRET)

Le mois de Ramadan est un mois sacré attendu avec impatience et enthousiasme par tout le monde musulman. Il en est ainsi car le Saint Coran, qui mène les gens de l’obscurité à la sainte lumière, au chemin de notre Seigneur, le Tout Miséricordieux et le Très Miséricordieux, a été envoyé en ce mois.

Essai : De Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. Ouvrage d’Arnold Ehret  « Santé et Guérison par le Jeûne – http://jeune-et-randonnee.pagesperso-orange.fr/ehret.htm
  2. http://www.kaheel7.com/fr/index.php/sante-et-medecine/69-soignez-vous-avec-le-jeune
  3. http://www.3ilmchar3i.net/article-le-jeune-therapeutique-117974091.html
  4. http://library.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=145792
  5. http://library.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=145792
à la Une

Le Respect de la Création.

hd-wallpapers-nature-HD-Download3

Malgré tous les efforts engagés, nous conduisons collectivement la planète vers une catastrophe écologique en raison de la surexploitation de ses ressources, de l’extinction d’espèces, de la destruction des forêts tropicales et donc de l’amoindrissement des opportunités de développement des générations présentes et à venir.

Le Coran propose de nombreuses réponses aux questions écologiques actuelles. Plus de trois cents versets ont un rapport direct avec ce thème « du respect de la Création » sous toutes ses formes. C’est que le Tout Puissant, en permettant l’existence humaine sur terre, sait ce qui lui est profitable et ce qui lui est néfaste et peut la mener à la disparition :

« Ne connaît-Il pas ceux qu’Il a créés alors qu’il est le Subtil, l’Informé » (Coran : La Royauté, v : 14).

L’impact écologique des activités humaines est de plus en plus préoccupant. En 30 ans on a consommé environ 30% des ressources naturelles de la planète et à peu près tous les écosystèmes planétaires sont aujourd’hui en déclin. (Planète vivante WWF)

Nous pouvons agir pour limiter le réchauffement de la planète! Oui, il est encore en notre pouvoir de choisir le climat dans lequel vivront nos enfants… il faut faire vite car le phénomène s’accélère et la température mondiale augmente de plus en plus !

Les scientifiques s’accordent aujourd’hui sur la barrière des 2° C à ne pas franchir. Pour réduire drastiquement les émissions de GES, selon Ottmar Edenhofer, (Giec) coprésident du groupe ayant rédigé le rapport, il va falloir « éviter de remettre à plus tard les efforts » dans ce sens et faire « des investissements considérables » pour produire et consommer différemment l’énergie.

Il faut avoir une approche intégrée de consommation et de production durable; en d’autres termes, agir vers les concepteurs de produits et services d’une part, et les consommateurs d’autre part afin de promouvoir de façon cohérente l’amélioration des produits, le changement des modes de consommation et une production économe en ressources.

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) s’épuisent, mais restent encore disponibles en quantités suffisantes pour alimenter l’économie mondiale pendant des décennies. Une continuité qui serait intenable pour le climat. Le dérèglement climatique entraîné par leur usage excessif menace la survie de l’espèce humaine. Il existe d’autres défis écologiques majeurs (eau, biodiversité, pollutions chimiques…), mais le changement indispensable et radical du modèle énergétique sera à n’en pas douter une des questions clés du XXIe siècle.

Toutes ces initiatives soulignent le besoin de changer de modèle énergétique au niveau mondial. Le charismatique fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, a résumé l’enjeu : « La question n’est plus de savoir si nous allons sortir des énergies fossiles, mais quand ! Notre nouvel objectif doit être de migrer vers une énergie durable. »

Quelques exemples dans la littérature illustrent bien le discours catastrophiste. Chaque jour nous nous rapprochons d’un choc imminent que nous ignorons ou nous faisant semblant de l’ignorer : la fin du pétrole bon marché, une crise climatique sans précédent et que nous rentrons dans une ère de rareté des ressources… A l’heure actuelle, les prévisions de réserves mondiales publiées par l’AIE correspondent toujours à une quarantaine d’années de consommation, chiffre resté constant depuis des dizaines d’années ! Les mesures préventives pour aborder la problématique climatique et pour prévenir le choc pétrolier sont semblables : il s’agit de réduire les émissions de GES en baissant la consommation d’énergie liée aux énergies fossiles.

Une civilisation est appelée à s’effondrer lorsque ses ressources s’épuisent. La survie de cette civilisation dépend de la capacité des responsables à prendre les décisions anticipatoires pour trouver des alternatives aux énergies qui se raréfient…  La démographie sera assurément l’un des enjeux majeurs de notre siècle. Alors qu’un milliard d’êtres humains souffrent déjà de malnutrition, la population mondiale ne cesse de croître, pour atteindre sept milliards à la fin octobre, (2011). Dans le même temps, l’agriculture, qui ne parvient plus à nourrir toutes ces bouches, pollue toujours plus la planète, en dégradant les sols, les nappes phréatiques et la biodiversité.

Alors, comment concilier population grandissante et préservation de l’environnement et du climat ? C’est à cette question cruciale qu’a tenté de répondre une équipe internationale de chercheurs, canadiens, américains, suédois et allemands. En compilant de nombreux rapports scientifiques, des informations sur les cultures, des statistiques agricoles et des images satellites du monde entier, ils ont été capables de créer de nouveaux modèles agricoles permettant de doubler la production alimentaire mondiale tout en réduisant les impacts environnementaux de l’agriculture.

« C’est la première fois qu’un tel éventail de données a été rassemblé au cours d’une même recherche. En nous attaquant à l’ensemble des facettes du problème, nous avons fait émerger des tendances claires et trouvé plus facilement des solutions concrètes », explique Navin Ramankutty, professeur de géographie à l’université McGill et l’un des responsables de cette étude publiée mercredi 12 octobre dans la revue scientifique Nature.

L’équipe a ainsi élaboré un plan en cinq points pour nourrir une population affamée sans détruire une planète menacée : Améliorer les rendements agricoles, optimiser les apports aux cultures, privilégier la consommation humaine directe, réduire le gaspillage, enrayer l’expansion des terres agricoles. (Audrey Garric – 2011)

En toute cause, l’homme est un vicaire sur terre, il a la responsabilité de la préserver, l’entretenir et y faire régner l’ordre et la justice. Nous appartenons à un monde dont nous ne sommes pas les initiateurs ni les créateurs, mais nous sommes sur cette petite terre des gestionnaires.

La plupart des gens vivent toute une vie sans avoir conscience des fragiles équilibres se trouvant dans la composition gazeuse de l’atmosphère, de la distance entre la Terre et le soleil ou des mouvements des planètes. Ils ignorent à quel point ces équilibres sont essentiels à leur propre survie. La moindre modification de ces phénomènes mettrait en danger l’existence même de l’humanité. Dieu a crée l’univers avec une sagesse et un pouvoir indéfinis et il a conçu la Terre de façon à ce qu’elle accueille la vie humaine à la perfection.

Essai: De Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

à la Une

Le Corps sait se Guérir tout Seul

ujhhh

La grande majorité des gens avalent des repas acides trois fois par jour tous les jours, ils consomment plus ou moins de médicaments, se sont fait injectés d’innombrables vaccins,  certains d’entre eux fument ou ont fumés au cours de leur vie, très peu d’entre eux font de l’activité physique… Et après de nombreuses années de ce mode de vie ils s’étonnent d’avoir des soucis de santé ?

Un corps humain dispose d’au moins soixante mille milliards de cellules. Chaque cellule est une mini usine chimique qui peut fabriquer en permanence 30 000 produits différents, de la molécule la plus simple à la plus complexe. Sans que nous n’y portions aucune attention, des centaines de millions de réactions chimiques ont lieu en permanence non seulement selon les besoins de chaque fonction de l’organisme mais aussi pour la coordination de ces différentes fonctions entre elles !

Qui sont ces ennemis qui menacent constamment les êtres vivants? Ce sont les bactéries, les virus et les organismes microscopiques similaires, qui peuvent se trouver dans l’eau que l’on boit, la nourriture que l’on mange, la maison que l’on habite etc. Par essence, ils sont partout. Bien que cernés par une menace aussi sérieuse, nous ne faisons aucun effort pour nous en protéger. C’est parce qu’il existe un mécanisme dans nos corps, qui se charge de cette tâche pour nous. Il nous fournit la protection adéquate sans nous causer le moindre problème. Il s’agit du “système immunitaire”. C’est l’un des systèmes les plus importants et des plus étonnants qui opèrent dans nos corps, se chargeant d’une des plus vitales missions de la vie.

Le corps humain peut se régénérer et se guérir lui-même. A la seule condition qu’on lui en donne la possibilité, chaque organe et partie du corps se renouvelles régulièrement et complètement. Quelques exemples ; la peau se renouvelle complètement tous les 28 jours, les cellules des papilles de la langue se renouvellent tous les 10 jours et les cellules de l’odorat ou de la prostate tous les 3 mois, le foie se refait complètement tous les 500 jours…

S’appuyer sur les capacités naturelles d’autoguérison de son corps consiste à stimuler délibérément et consciemment les ressources naturelles du corps à rétablir son équilibre, son harmonie et sa beauté. Elle consiste à rétablir consciemment l’état de Paix intérieure face au conflit intérieur qui a déclenché la sortie de l’état de bien-être et la maladie.

Le Coran reconnaît à l’homme la capacité de dominer à son profit l’univers entier, et mettre à son service les anges célestes, mais il peut aussi tomber plus bas que bas. L’homme a la possibilité de décider pour tout ce qui le concerne et de se tracer sa destinée.

Ainsi, l’homme réel qui est le lieutenant de Dieu sur terre, a été honoré par le fait que les anges se sont agenouillés devant lui. Tout a été créé pour lui, et il possède toutes les perfections : « Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. » (Coran : Al-Jâthiya; 45 : 13)

La différence de l’homme d’avec l’ange ou l’animal s’explique par la double composition de son essence, comme l’expose le Coran : « Oui, c’est Nous qui avons créé l’homme d’une combinaison de liquides, afin de l’éprouver… » (Coran : Al- Insân; 76 : 2)

L’homme a donc en lui un grand nombre d’aptitudes. Puis il ajoute que l’homme est arrivé à une étape où Dieu va lui faire subir une épreuve. C’est une parole très importante, car elle indique que l’homme a atteint un degré de perfection tel qu’il a été créé libre et capable de décision, qu’il est digne qu’une responsabilité lui soit confiée, et qu’il soit noté et jugé sur son résultat.

Essai: Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

  1. http://www.bioenergetique.com/lautoguerison-une-capacite-naturelle/
  2. http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/alimentation-nutrition/auto-guerison-le-corps-sait-se-guerir-tout-seul/
  3. http://www.bioenergetique.com/le-corps-merveille-de-perfection/
  4. http://www.tahoor.fr/Home/ViewArticle/75/Les_caract%C3%A9ristiques_de_l%27homme_parfait_d%27apr%C3%A8s_le_Coran_et_la_tradition
à la Une

Les Chemins de l’Inaccessible.

thumb-1920-749535

« En nous efforçant d’atteindre l’inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait réalisable » (De Paul Watzlawick)

L’Occident à sa civilisation, son patrimoine culturel, sa pensée et ses valeurs, et nous, les pays musulmans, nous avons aussi notre civilisation, notre patrimoine culturel, notre pensée et nos valeurs fondées sur notre foi. Les lois et institution de l’Occident sont fondées sur sa philosophie, sur sa vision générale de l’univers, de Dieu et de l’être humain, sur sa conception de la religion et de la vie de ce monde. Or, l’Occident diffère, sur tous ces points, de notre philosophie, à nous musulmans, et de notre conception de l’univers et de la vie, de Dieu et de l’être humain.( Cheikh Qaradawi)

Beaucoup d’entre nous ont probablement lu certains de ces ouvrages d’autocritique de différents penseurs, comme Oswald Spengler (Le déclin de l’Occident), Alexis Carrel (L’Homme cet inconnu) ou encore Colin Wilson (Les pouvoirs surnaturels.)

Dans son Histoire de l’Occulte, Colin Wilson raconte l’histoire d’un homme vivant en Inde qui empruntait tous les jours un sentier de terre pour se rendre à la rivière et y nager. Un jour, sur le chemin du retour, il remarqua les empreintes de ses propres pieds et qu’à un moment donné, il avait changé de direction au hasard et marché de l’autre côté du sentier. Il ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi il avait fait ça. Pourquoi à ce moment-là avait-il marché de l’autre côté du sentier ? Quand il s’arrêta pour examiner ses propres pas, il leva la tête en direction des arbres et remarqua d’énormes traces de passage d’un tigre un peu à l’écart du sentier, à l’endroit même où il avait changé de côté. L’homme avait senti inconsciemment le danger et s’était éloigné de la présence d’un tigre, ce qui lui a probablement sauvé la vie. Coïncidence ou prémonition ?

Dieu a dit : « Aucun malheur ne frappe l’homme sans l’assentiment d’Allah. Allah guide le cœur de qui se donne à Lui » (Coran : 64, 11)

Le mot arabe « ghayb » désigne l’inaccessible en terme de connaissance. Personne ne peut prédire l’avenir avec certitude, ce qui est hors de porté de notre perception. C’est une exclusivité de Dieu. Lui seul sait ce qui est et ce qui adviendra.

Ibn Kathir a interprété ce verset  comme ce qui suit : « Tout homme qui est atteint par une calamité sachant qu’elle n’a eu lieu que selon la prédestination de Dieu, patiente en espérant d’en être récompensé, se soumet à la décision de Dieu, celui là, Dieu dirige son cœur et lui donne en compensation une bonne direction, une certitude sûre et il se peut qu’Il lui donne en échange, dans le bas monde, ce que Dieu l’a privé ou même une chose meilleure. Ibn Abbas a commenté ce verset en disant : »Dieu dirige le cœur de cet homme vers la certitude pour connaitre que ce qui l’avait atteint ne saurait le manquer et ce qui l’avait manqué ne saurait l’atteindre.

« On rapporte qu’un commerçant attendait un avion pour le transporter vers un autre pays pour conclure des transactions commerciales. Comme le Muezzin fit l’appel à la prière, l’homme entra dans la mosquée pour prier. Quand il eût terminé la prière, il trouva que l’avion avait décollé. il s’asseye pour se lamenter. Après un certain temps, il fut mis au courant que l’avion subit une panne et explosa en l’air. Le commerçant se prosterna en signe de reconnaissance à Dieu qui l’avait sauvé par la prière. Il se rappela à ce moment les dires de Dieu :

 « …Il se peut que vous n’aimiez pas une chose alors qu’elle est dans votre bien et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est un mal pour vous, Dieu sait et vous ne savez point ! » (Coran : 2, 216)

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1. http://www.mosquee-acmr.fr/article/l-imitation-aveugle-de-la-pensee-occidentale-cheikh-qaradawi_165
  2. http://fr.wikihow.com/pr%C3%A9dire-l%27avenir
  3. http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?topic=6121.0;wap2
à la Une

La Création de l’Homme.

hombre-montanas-pico-altura-nubes-Fondos-de-Pantalla-HD-professor-falken.com_

La création de l’homme et son aspect miraculeux sont soulignés en de nombreux versets. Coranique. Quelques-unes de ces données sont si détaillées qu’il apparaît totalement impossible qu’une personne vivant au 7ème  siècle ait pu les connaître : Le mâle détermine le sexe du bébé – L’embryon humain s’accroche à l’utérus de la mère comme une sangsue – L’humain se développe dans trois régions obscures de l’utérus.

Cependant, il est clair que les données avancées ci-dessus dépassaient le niveau de connaissances que les hommes détenaient à cette époque. Celles-ci n’ont d’ailleurs pu être vérifiées que grâce au développement de la science au 20ème  siècle.

Dans un autre verset, le sperme est défini comme un mélange et Dieu souligne dans le Coran que l’homme est créé à partir d’un extrait de ce mélange :

« Qui a bien fait tout ce qu’ll a créé. Et Il a commencé la création de l’homme à partir de l’argile, puis Il tira sa descendance d’une goutte d’eau vile (le sperme) ». (Coran, 32 : 7-8)

Le mot arabe soulala, traduit par « extrait » signifie « partie essentielle ou supérieure de quelque chose ». Quoi qu’il en soit, il s’agit de la « partie d’un tout ». Ceci prouve que le Coran est l’expression d’une volonté qui connaît la création de l’homme jusque dans ses moindres détails. Cette volonté n’est autre que celle du Créateur de l’homme

Dans le Coran, il est dit que la masculinité ou la féminité sont générées à partir « d’une goutte de sperme éjaculé ». Jusqu’à récemment, on croyait que le sexe du bébé était déterminé par les cellules de la mère. La science n’a découvert cette information, donnée par le Coran, qu’au 20ème siècle. Cet élément, ainsi que d’autres détails similaires sur la création de l’homme ont été affirmées par le Coran il y a des siècles de cela

« N’était-il pas une goutte de sperme éjaculé ? Puis une adhérence que Dieu a créée et harmonisée, et dont il a fait un couple mâle et femelle ? » (Coran, 75 : 37-39)

Les progrès de la génétique et de la biologie moléculaire ont scientifiquement validé l’exactitude de l’information donnée dans le Coran. On sait maintenant que le sexe est déterminé par les cellules spermatiques de l’homme, et que la femme ne joue aucun rôle dans ce processus.

Et c’est là qu’apparaît un autre miracle très important du Coran. En parlant de l’embryon qui se développe dans l’utérus de la mère, Dieu emploie dans le Coran le mot alaq (adhérence) :

« Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, créé l’être humain d’un ‘alaq. Lis, car ton Seigneur est le Très-Généreux… » (Coran, 96 : 1-3)

Le sens du mot alaq en arabe est « quelque chose qui s’accroche ». Ce mot est utilisé littéralement pour décrire les sangsues lorsqu’elles s’accrochent sur un corps pour en sucer le sang.

Ce n’est certainement pas un hasard qu’un mot si approprié soit utilisé pour décrire le mode de fixation de l’embryon dans l’utérus, à savoir la nidation. Cela prouve une fois de plus que le Coran est une révélation de Dieu, le Seigneur des mondes.

Pour conclure, voici un autre élément important contenu dans les versets du Coran concerne les étapes du développement d’un être humain dans l’utérus. Les versets indiquent qu’on assiste d’abord au développement des os de l’embryon, puis à la formation des muscles qui enveloppent l’ossature.

« Ensuite Nous en avons fait une goutte de semence dans un réceptacle sûr, puis Nous avons créé de la goutte de semence une adhérence, puis Nous avons créé de l’adhérence un morceau mâché, puis Nous avons créé du morceau mâché des os puis Nous avons revêtu les os de chair ; ensuite Nous en avons produit un autre être : béni soit Dieu, le Meilleur des créateurs ! » (Coran, 23 : 14)

Les os du bébé en phase finale de développement utérin sont enveloppés de chair durant une étape particulière, exactement comme le stipule le Coran. L’embryologie est une discipline scientifique qui étudie le développement de l’embryon dans l’utérus. Jusqu’à très récemment les embryologistes pensaient que le développement des os et des muscles était concomitant. Mais des recherches plus poussées réalisées grâce aux progrès de la technologie ont établi que la révélation coranique relative à ce sujet est juste dans ses moindres détails.

Ces examens au niveau microscopique ont montré que le développement à l’intérieur de l’utérus maternel se fait exactement de la manière décrite dans ces versets (Developing Human). Aujourd’hui, dans les manuels d’embryologie étudiés dans les facultés de médecine, ce sujet est considéré comme une connaissance fondamentale (Basic Human Embryology).

Essai : Abderrahman Hanafi

Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Reference:

  1. http://facealislam.free.fr/embryon_grec_commentaire.html
  2. http://sobhanak.canalblog.com/archives/2005/12/12/1101211.html
  3. Yahya Ibrahim Mohammad – http://www.quran-m.com/firas/france/index.php?option=com_content&view=category&id=41&layout=blog&Itemid=9
  4. Les miracles du Coran – Par Harun Yahya Adnan Oktar French.
à la Une

La Datte, une Nourriture Miracle.

oooo

Nulle oasis n’est semblable à une autre, elles sont entretenues avec un grand art et une science exceptionnelle au seuil du Sahara. Les oasis sont des espaces colorés et paradisiaques qui laissent rêveurs tous les visiteurs… Ce sont les îles du désert, où les oueds creusent un sillon de bonheur, les palmiers se dressent veillant sur la prospérité de ses habitants. Les oasis sont impressionnantes et mythiques. C’est le résultat d’un savoir-faire agricole et architectural distinctif.

J’ai lu dans le « sahih el bokhari », ce hadith dont le sujet est de l’Imam qui pose une question à son assistance pour s’informer de leur connaissance en science. D’après Ibn ‘Omar, le Prophète a dit :

« Il existe un arbre d’entre les arbres dont les feuilles ne tombent pas et qui est l’emblème du Musulman. Enseignez-moi quel est cet arbre ? »

Les assistants citèrent plusieurs arbres du désert. Pour ma part, dit Abdallah, j’étais sûr qu’il s’agissait du palmier. On demanda à l’Envoyé de Dieu à quel arbre il faisait allusion. Il répondit : « Au palmier. »

Dieu dit : « N’as- tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s’élançant dans le ciel ? (Coran,14 : 24).

Revenons sur un des miracles du Coran, il s’agit d’un passage dans la sourate « Marie » dans lequel Dieu (qu’Il soit loué) dit :

« Les douleurs de l’enfantement la (Marie) surprirent auprès du tronc du palmier. Elle dit : Malheur à moi ! Que ne suis-je déjà morte, totalement oubliée ! L’enfant qui se trouvait à ses pieds l’appela : Ne t’attriste pas ! Ton Seigneur a fait jaillir un ruisseau à tes pieds. Secoues vers toi le tronc du palmier ; il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Manges, bois et cesse de pleurer ? » [Coran 19/23-26]

Une récente étude sur ce fruit nous révèle qu’il contient en vérité une matière qui contracte l’utérus ce qui permet de faciliter l’accouchement et contribue par la suite à empêcher l’hémorragie qui pourrait se produire post-délivrance. Il faut en effet savoir que la datte contient un taux plutôt élevé de potassium (18mg/100g*) qui a un rôle dans l’influx nerveux et la contraction musculaire. Cette matière contenue dans la datte agit exactement comme « l’oxytocine ». En outre, ce fruit contient un élément laxatif. Or l’on sait que les laxatifs végétaux aident à nettoyer le côlon et donc faciliter et garantir le bon déroulement de l’accouchement.

Originaire des bassins de l’Euphrate, ce fruit est consommé depuis des milliers d’années. Aliment phare des gens du Moyen-Orient et de la péninsule arabique depuis fort longtemps, la phoeniculture y est très développée dans cette région. Ce fruit est non seulement très bénéfique pour notre organisme, mais il est un aliment phare de la Tradition Prophétique.

Essai : Abderrahman Hanafi

   Une œuvre de réflexion (essai) portant sur les « Miracles Scientifiques du Coran », (Ouvrages et articles de référence, mentionnés dans le projet d’édition)

Référence :

https://www.ajib.fr/bienfaits-dattes-coran/

http://www.katibin.fr/2016/09/11/le-miracle-coranique-de-la-datte/

 

Le Soleil va-t-il s’éteindre un jour ?

Bonne fin de soirée!

Les Miracles Scientifiques du Coran

soleil

Pendant longtemps, les philosophes et les savants européens ont cru que la terre était immobile au centre de l‘univers et que chaque autre corps y compris le soleil se déplaçait autour d‘elle. Dans l‘ouest, ce concept géocentrique de l‘univers était prédominant au temps de Ptolémée au deuxième siècle avant Jésus Christ.

 En 1512, Nicholas Copernicus présenta sa théorie héliocentrique du mouvement planétaire, qui a affirmé que le soleil est immobile au centre du système solaire avec les planètes tournant autour de lui.

En 1609, le savant Allemand Yohannus Keppler a édité « l‘Astronomia Nova » où il concluait que non seulement les planètes se déplacent dans des orbites elliptiques autour du soleil, mais aussi, elles tournent sur leurs axes en vitesses irrégulières.

Nous lisons dans le Saint Coran : «C‘est Lui qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun (des corps célestes) voguant dans une orbite en son…

View original post 279 mots de plus

Le Coccyx cette os Mystérieux.

Bonne fin de journée!

Les Miracles Scientifiques du Coran

Clark Little's Tube Waves Photographs

Le coccyx est le dernier os (l’os résiduel) dans la colonne vertébrale. Il a été mentionné dans les paroles du prophète (hadith) comme étant l’origine de l’Homme et la graine par laquelle il sera recréé par Allah le jour de la Résurrection. En plus, cette partie ne s’abîme jamais et ne se perd pas dans la terre.

Les scientifiques ont découvert que la formation des cellules et l’organisation de l’embryon commencent par le cordon primaire et le nœud primaire. Avant l’évolution de ces parts il n’y a aucune différenciation des cellules. Hans Spemann, un savant allemand, était un des fameux scientifiques qui ont prouvé cela. Avec ses expériences sur le cordon et le nœud primaire il a trouvé que ces derniers sont ceux qui organisent la formation de l‘embryon et il les a nommés « Organisateur Primaire ».

Cet organisateur primaire“ force les cellules à se multiplier et les tissus à…

View original post 347 mots de plus

Les Portes du Ciel

Bonne fin de journée!

Les Miracles Scientifiques du Coran

fgh

« Un trou noir est une porte vers un autre Univers ! » Il ne se passe pas une semaine sans que le célèbre physicien britannique Stephen Hawking ne déclare sa passion des trous noirs. Après sa récente proposition de voyage interstellaire voici une nouvelle invitation pour atteindre d’autres mondes ! Lors d’une conférence à Harvard, lundi 18 avril, comme le rapporte Boston Globe, le chercheur a présenté les trous noirs – ces astres extrêmement denses qui attirent toute lumière et matière navigant à proximité de leur horizon – comme une sorte de passage secret. Le physicien se rallie ainsi à l’hypothèse actuellement très en vogue des « multivers », pour désigner les multiples autres univers possibles. (sciencesetavenir.fr)

Les propriétés les plus étonnantes sont celles qui concernent la distorsion du temps autour d’un trou noir ou le temps s’écoule plus lentement dans un champ gravitationnel fort. C’est dans le cas extrême d’un trou noir…

View original post 745 mots de plus

Le Coran parle-t-il des Trous Noirs dans l’Univers ?

Bonne fin de journée!

Les Miracles Scientifiques du Coran

trou noir

Le terme « trou noir » a été inventé par le physicien américain John Wheeler en 1967, pour décrire une concentration de masse-énergie si compacte que même les photons ne peuvent se soustraire à sa force gravitationnelle. Un trou noir est, d’abord et avant tout, caractérisé par l’existence d’un horizon : c’est la surface sphérique dont même la lumière ne peut sortir, et en deçà de laquelle même cette dernière est inexorablement entraînée vers une singularité centrale.

Un trou noir est donc un corps céleste qui absorbe tout et n’émet rien. Ce phénomène est un vrai casse-tête pour les scientifiques spécialisés dans ce domaine. Tout le monde reconnaît son existence, mais personne ne connait sa structure ni son mode de fonctionnement.

Tout ce que la physique moderne nous apprend sur ce phénomène est qu’il se forme lors de l’explosion des étoiles en fin de vie. Sa masse, son volume, sa…

View original post 340 mots de plus